Rafael a rarement eu une rage aussi perceptible sur le court pour un match de 2ème tour en Grand Chelem. "C'est juste un match du deuxième tour, rien de plus", avait beau précisé l'Espagnol après le match, il lui tenait bien à cœur de battre l'Australien Nick Kyrgios. Vraiment.
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.