On lui promettait l'enfer. Lui semblait plutôt détendu. Et finalement Lucas Pouille a plutôt très fièrement tenu la route face à Roger Federer. Une défaite logique (7-5/6-2/7-6) mais qui laissera un goût amer au Français. Sûrement que l'absence de résultats depuis 6 mois et sa demie à Melbourne a pesé dans les moments clés du match.
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.