Il semble difficile d'imaginer un jour un joueur faire mieux que Felicisimo Ampon, un Philippin d'1m50 qui arriva à neuf reprises en deuxième semaine en Grand Chelem dont deux fois en quarts de finale à Roland Garros. C'était l'après-guerre, fin des années 40, début des années 50. Une autre époque. Aujourd'hui, 88% du top 100 à l'ATP mesure plus d'1m80.
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.