On craignait le pire pour l'Italien après ses propos tenus lors de son match face à Sandgren en 16èmes de finale. "Il faudrait qu'une bombe explose ici", mécontent de jouer sur le court numéro 14. Il était sous le coup d'une sanction après ses propos sexistes à l'US Open en 2017. Finalement, l'ITF n'a donné qu'une amende de 3000 dollars à l'Italien qui s'en tire plutôt bien. A voir comment cette sanction sera accueillie
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.