A mi-saison, faisons un point sur le classement de la NextGen (des joueurs de 21 ans ou moins).

Tsitsipas est logiquement en tête avec 3040 points. Le Grec est tellement loin devant que risque de se poser la question de sa présence au Masters de Londres s'il arrive à se maintenir dans le top 8 (actuellement 5ème à la Race avec 1400 points d'avance sur le 9ème).

La progression la plus fulgurante est à mettre au crédit de Felix Auger Aliassime. Le Canadien de 18 ans était encore 104ème mondial en février. Il est 11ème à la Race et pourrait également se poser la question de sa présence à Londres plutôt qu'à Milan. En attendant, il est satisfait de son parcours et vise encore plus haut : "Je suis vraiment soulagé d'avoir pu obtenir ma première victoire en Grand Chelem. C'est un exploit pour moi. En même temps, avec mon niveau actuel et mes ambitions, je suis impatient d'aller encore plus loin. Je n'essaie pas de m'ajouter une pression supplémentaire venant de l'extérieur, je dois déjà gérer la pression que je m'impose à moi-même. Je suis parfois très exigeant avec moi-même mais je pense que c'est normal. Je dois juste apprendre à gérer cette pression. Je ne peux pas y échapper. Je ne peux pas me cacher. La pression fait partie de notre métier et on doit apprendre à y faire face."

Trois autres joueurs ont connu une très belle progression depuis le début de saison. Il s'agit de Kecmanovic (de la 126ème à la 66ème place mondial cette semaine), Humbert (de la 102ème à la 48ème place mondiale cette semaine) et Moutet (de la 152ème à la 81ème place mondiale cette semaine). Ugo Humbert a notamment battu Auger à Wimbledon dans un choc entre NextGen : "J'étais très content de ce match. Felix est un grand joueur et un bon ami donc j'étais heureux de partager le terrain avec lui. Nous représentons la future génération et l'avenir."

L'avenir, les deux Français peuvent l'imaginer à Milan au mois de novembre. Quel accomplissement incroyable ce serait pour eux. Ils sont actuellement 8ème et 9ème mais l'état de forme de Shapovalov, Tiafoe et de De Minaur offre des belles perspectives aux Bleus. Surtout pour Ugo Humbert qui pourrait mieux s'adapter à la surface dure, au programme jusqu'à la fin de saison. Corentin Moutet est plus un terrien et risque de moins facilement trouver des ouvertures pour prendre des points au classement ATP.