Rodolphe Gilbert s'est penché sur le parcours de Jeremy Chardy cette semaine à Bastad. Et notre consultant est assez admiratif de la qualité de jeu du Français qu'il espère voir aller le plus loin possible dans l'un des tournoi 250 les plus relevés cette saison sur terre battue.

"A l'inverse de Newport, pour aller glaner des points à Bastad cette semaine, il faut y aller ! Jeremy n'a pas vraiment pas eu de chance de tomber dès le premier tour sur le seul qualifié de renom, Carreno Busta. Même s'il n'a pas retrouvé son meilleur niveau de top 10 mondial, c'est un sacré client et il ne doit aucun match lui. Donc Jeremy est allé le chercher. En 3 sets. Que derrière il soit capable d'aller chercher Garin en deux sets, c'est un super résultat ! Maintenant pour aller en demies, il va devoir battre Jarry. C'est vraiment pas facile parce que le Chilien a fait finale à Genève. Malheureusement pour lui il est tombé sur Del Potro au premier tour de Roland Garros. Mais il est en train de réaliser une belle saison Jarry. C'est un très dangereux client."

"Dans ce match, entre deux gros frappeurs, ça va cogner ! Ils se sont déjà joués en mars à Miami et le match avait été très serré, très intense (6-7/6-2/7-6 pour Chardy). Ce match va se jouer sur le mental, sur la forme du jour aussi, sur la balance positive entre coups gagnants et fautes directes. Aucun des deux joueurs ne temporisent trop le jeu donc il faudra d'abord être très performant sur les premières balles et ensuite être efficace sur les prises de risque offensives. On aura soit un match médiocre soit sensationnel mais j'ai confiance de voir un super match. Je trouve les deux joueurs très bons depuis le début de la semaine."

"Mais que ce tableau est dur pour Jeremy Chardy ! Pour un 250, c'est incroyable. Ca ne serait pas détonnant de jouer Carreno, Garin et Jarry sur les trois premiers tours d'un Master 1000. S'il s'en sort c'est vraiment très bien Jeremy."

*Rodolphe Gilbert a été l’entraîneur d’Ugo Humbert, Gilles Simon, Thierry Ascione, Marc Gicquel, Florent Serra, Kiki Mladenovic et Marion Bartoli.