Jeremy Chardy ne pouvait rien faire ce vendredi face à Nicolas Jarry en quarts de finale du tournoi de Bastad. Ne vous arrêtez au score très sévère pour le Français qui n'a pas forcément fait un match horrible mais il est tout simplement tombé sur un joueur en feu plus fort que lui. Surtout sur les balles de break. Il a converti les quatre opportunités qu'il a eues sur le service de Chardy. Le Français lui a été moins efficace avec 1 balle convertie sur 7 occasions.

Le Chilien a tout simplement sorti le grand jeu pour éliminer assez facilement le Français en 1h15 et deux petits sets 6-1/6-4.

Comme à son habitude, Jarry a été agressif dans ses frappes dès le début du match. Il avait en face de lui un joueur tout aussi entreprenant et puissant mais Chardy a tout simplement explosé devant la puissance et la précision des coups droits et revers du Chilien.

Avec 70% de premières balles pour Jarry, il était déjà compliqué pour Chardy de gêner son adversaire sur ses mises en jeu mais après la perte du premier set, l'arbitre Mohamed El Jennati est venu accabler encore plus Jeremy Chardy qui n'avait sûrement pas besoin de ça.

Sur son premier jeu de service à 30-30, alors que le Français venait de conclure le point au filet après 5 échanges, l'arbitre annonce "let". Une discussion s'engage alors entre Chardy et l'arbitre pour essayer de comprendre pourquoi le let est survenu si longtemps après le service : "tu t'en fous de l'annoncer quand le point est fini ? De toute façon, je ne sais pas pourquoi tu es sur la chaise depuis tant d'années, tu ne sers à rien...."

Chardy claque alors un ace pour s'offrir une balle de jeu mais commet une faute ensuite et se retrouve à égalité. Le moment choisi par un juge de ligne d'inventer une faute de pied sur la première balle du Français qui demande alors au juge de chaise d'intervenir et de demander au juge de ligne avec quelle partie du pied il a touché la ligne. Incapable de répondre d'abord, le juge de ligne finit par montrer la zone : "c'est impossible ! Je n'ai pas pu toucher la ligne avec cette partie du pied..." répond Jeremy Chardy.

Pas vraiment idéal pour rester concentrer sur son match alors que l'adversaire est déjà dans un très grand jour... Jarry va mener 6-1/3-0. C'est le moment choisi par Chardy pour tenter le comeback. Il a alors vraiment élevé son niveau et commencer à faire douter le Chilien qui concède un premier jeu de service puis doit à nouveau sauver 4 balles de break à 4/3. Il parvient à le faire et s'impose 6-1/6-4.

Jeremy Chardy pourra regretter son entame de match timide. Trop passif face aux coups du Chilien, il espérait sûrement des fautes directes de son adversaire qui ne sont jamais venues. Il a joué son tennis à partir du 11ème jeu mais il était mené 9-1... Un retard difficile à combler même s'il n'était pas loin de réussir. Malgré la défaite, le Français pourra se satisfaire de ne pas avoir lâché et tout tenté pour revenir dans le match.

Il va pouvoir se reposer trois jours avant d'entamer le tournoi de Hambourg lundi. S'il joue comme face à Carreno, Garin et sur la fin de match face à Jarry, il aura des arguments à faire valoir.

De son côté, Jarry semble désormais le favori logique de ce tournoi. Après deux titres en challenger, il attend toujours son premier titre sur le circuit ATP. Il a échoué en finale à Sao Paulo et à Genève, en demies à Hambourg et à Kitzbühel. Jarry n'est pas loin et vu son niveau de jeu cette semaine, il peut légitimement y penser.