Après une pause dans le calendrier entre 2002 et 2009, le tournoi d’Atlanta a fait son retour en 2010. C’est un rendez-vous très important puisque c’est le premier tournoi de la tournée estivale américaine qui va durer 7 semaines. Beaucoup de joueurs s’effondrent durant cette période, d’autres se révèlent.

Comme la plupart des tournois américains, les vainqueurs sont principalement américains : 8 sur les 9 dernières éditions dont 5 titres Isner qui visera donc un 6ème cette saison au BB&T. C’est une surface très rapide où les serveurs se régalent. Sur les 18 derniers finalistes, seulement deux n’avaient un profil de serveurs : Sela et Baghdatis.

Il y a depuis 2010 32% d’outsiders en moyenne (75 cas sur 235 matches) ce qui est un taux assez classique pour un tournoi 250. Même si la surface est très rapide et le nombre de breaks assez faible, il n’y a pas pour autant beaucoup de tie-breaks (minimum un jeu décisif lors de 40% des matches).

Les conditions de jeu sont très lourdes et humides. Atlanta se situe dans l’état de Georgie au sud est des Etats-Unis, dans les terres à 4 heures de route des côtes. Habituellement, il fait environ 32 degrés à l’ombre à cette période de l’année. Mais la semaine prochaine les prévisions météo annoncent beaucoup de pluie et d’orages. Les conditions seront donc plus fraîches (entre 25 et 28) et la programmation très perturbée.

Les têtes de série ont un bilan très partagé une nouvelle fois avec seulement 52% qui atteignent les quarts de finale mais ceux qui jouent avec sérieux généralement vont au bout puisque seulement 2 non têtes de série se sont hissées en finale depuis 2010 et aucun titre n’a échappé au top 8. Depuis 2010, les 4 premières têtes de série ne jouent pas le 1er tour. Voici le bilan des têtes de série :
1er tour : 25 victoires sur 36 (69%)
2ème tour : 38 victoires sur 59 (64,4%)
Finale : 16 finalistes sur 18 possibles
Titre : 9 titres sur 9 éditions

Les qualifiés/lucky losers eux n’ont quasiment aucun espoir de bien figurer. Le seul à avoir atteint le dernier carré depuis 2010 est Denis Kudla battu en 2015 par John Isner en demi-finale. Voici leur bilan :
1er tour : 27 sur 42 (64% perdent au 1er tour)
2ème tour : 11 sur 42 (26% perdent au 2ème tour)
Quarts : 3 sur 42 (7%)
Demies : 1 sur 42
Finale : 0
Titre : 0

Le tennis américain étant de très haut niveau, les wildcards y réussissent souvent des bons parcours comme Roddick en 2010 qui atteignit la demi-finale ou Jack Sock qui fut stoppé en quarts de finale en 2012. Mais la plus grosse sensation fut Opelka avec une demie en 2016 en étant classé 395ème mondial. L’année suivante, Eubanks se qualifia en quarts de finale en battant Fritz et Donaldson.

Jack Sock fait son retour sur le circuit à l'occasion de ce tournoi, invité par les organisateurs. 177ème mondial, l'Américain n'a joué qu'un match en simple cette saison à Melbourne début janvier.

Pour cette édition 2019, les quatre premières têtes de série sont exemptées de premier tour : Isner, Fritz, De Minaur et Herbert.

1er quart de tableau
Dans ce premier quart, John Isner fait évidemment figure de grandissime favori du tournoi. Le géant américain vise un 6ème titre à Atlanta. Il a disputé les 6 dernières finales du tournoi soit 23 victoires pour une seule défaite contre Kyrgios en 2016. Néanmoins, son tableau est très relevé. Il va jouer potentiellement Opelka au 2ème tour puis Sandgren ou Albot qui aurait pu le battre à Delray Beach. De plus Isner dispute ce dimanche la finale à Newport. Il est revenu d'une longue absence à Wimbledon. Physiquement, il nous semble difficile de le voir gagner Atlanta. Opelka a une belle carte à jouer, lui qui a remporté New York en février et atteint le 3ème tour à Miami.

2ème quart de tableau 
Dans ce deuxième quart, De Minaur est le favori logique si on regarde ses derniers résultats sur dur : titre à Sydney, finale à Washington l'été dernier. Mais il peine à retrouver son meilleur niveau cette saison. Beaucoup de blessures et un manque de confiance. Une réaction est attendue de la part du jeune Australien qui joue sur la deuxième partie de saison avec ses points à défendre au classement ATP.
Copil est en grande méforme alors que Klahn vient de remporter un challenger sur dur. L'été dernier il remporte Gatineau en battant Humbert en finale. Il a déjà battu des joueurs comme Kyrgios ou Sandgren. Pour un tournoi 250, il n'est pas à prendre de haut.
Tiafoe et Tomic s'affrontent d'entrée pour la plus grosse affiche de ce premier tour. L'Américain adore jouer dans ces ambiances surchauffées devant ses supporters. Il a un beau bilan sur dur ces derniers mois avec un quart à Melbourne, un titre à Delray Beach ou encore un quart à Miami. Il a battu des joueurs comme Goffin, Dimitrov, Anderson, Raonic, Berdych, Edmund, Chung, Shapovalov et Del Potro. Il est l'un des outsiders du tournoi.

3ème quart de tableau 
Dans le troisième quart de tableau, Herbert est clairement une tête de série en danger. Rien ne fait de lui un favori évident sur ce quart et même pour le tournoi. Le Français a peu de références sur dur à part une finale à Shenzhen. Même s'il a beaucoup progressé, il devra se défaire Popyrin, Kudla, Thompson ou Norrie pour arriver en quarts. La belle value est sur l'Australien Popyrin qui monte en flèche. Cette surface rapide d'Atlanta est un parfait jardin pour son jeu. Mais ce quart de tableau est très homogène, difficile d'en ressortir des joueurs plus que d'autres.

4ème quart de tableau 
Enfin dans le dernier quart, on retrouve Taylor Fritz qui lui aussi progresse beaucoup. Il est passé totalement au travers de sa tournée américaine à la fin de l'hiver avec trois défaites en trois matches. Il a pourtant tout en main pour remporter son deuxième titre en carrière après Eastbourne fin juin. Il est l'outsider numéro un de John Isner. Seul hic, il doit faire face à Dimitrov, invité par les organisateurs et Ugo Humbert qui progresse mieux et plus vite que Fritz.
Le Bulgare est sorti du top 50. Il est en grande difficulté mais une réaction d'orgueil est toujours possible avec des joueurs de ce talent. Mais Ugo Humbert est clairement en pleine bourre. Il a failli battre Isner à Newport et les surfaces rapides sur dur lui conviennent parfaitement avec deux finales l'été dernier en challenger au Canada.
Attention également à Kecmanovic qui a montré de belles choses sur gazon avec sa finale à Antalya. L'ancien numéro un mondial junior a toutes les armes pour remporter un ATP250 sur dur.

Nos prévisions pour les quarts de finale :
Opelka vs Albot
De Minaur vs Tiafoe
qualifié vs Popyrin
Humbert vs Fritz

Les outsiders “sous-cotés”
Popyrin
Albot
Opelka
Humbert
Tiafoe
Kecmanovic