Rodolphe Gibert connaît bien les joueurs français pour en avoir entraîné beaucoup d'entre eux. Il se penche aujourd'hui sur une affiche 100% bleu au premier tour du tournoi de Hambourg. Dans une partie de tableau assez ouverte qui pourrait envoyer un Français en demie. C'est l'oeil du pro !

Une première confrontation
"C'est une affiche inédite entre deux garçons qui ont de l'expérience sur le circuit. Si on s'en tient aux résultats cette saison sur terre battue, forcément il est logique de voir Benoît Paire légèrement favori puisqu'il a été très régulier en terme de résultats depuis son titre à Marrakech. Il fait vraiment une très belle saison sur terre en étant l'un des rares joueurs à avoir remporté deux titres. Je n'arrivais pas à me souvenir de leur face-à-face au moment de me pencher sur ce match et j'ai vu que c'était leur première confrontation, ce qui justifie et explique mon absence de souvenirs... C'est d'ailleurs très étonnant qu'ils ne soient jamais joués puisqu'ils sont tous les deux Français, ils jouent les mêmes tournois, sur toutes les surfaces tous les deux. Ce sont les aléas du circuit, c'est fou puisqu'ils sont sur le circuit depuis des années."

Une opposition de style
"Les deux joueurs ont la capacité de très bien servir mais c'est une opposition de style entre un frappeur et un créateur, pour être caricatural. Jeremy est dans un schéma un peu plus répétitif avec un enchaînement service puis grosse frappe en coup droit. Benoît est plus dans la variété en étant très offensif si besoin ou en cassant le jeu avec des amorties.
Après le style de jeu de Benoît peut en effet perturber tout le monde. Il est capable de jouer vite, de casser le jeu, de monter au filet, c'est un joueur ultra créatif comme Kyrgios. On ne sait jamais à quoi s'attendre. Mais la puissance de Chardy en coup droit peut créer des brèches dans le jeu de Benoît. Les deux joueurs sont très entreprenants et la clé du match sera l'équilibre entre le nombre de coups gagnants et de fautes directes.
Mais Benoît est capable de très bien retourner. Au service, Chardy a un très bon kick mais qui arrive aux avantages sur le revers de Benoît qui maîtrise parfaitement le retour de revers. On a vu aussi Chardy dominer Carreno et Garin et avoir des soucis face à Jarry qui a un profil plus proche de Paire que Carreno et Garin. Mais Chardy arrive sur ce match avec un peu moins d'inconnu que Benoît."

Léger avantage Chardy
"Paire a coupé après Wimbledon, c'est jamais évident de revenir sur terre. Il a rejoué en exhibition ce week-end en perdant notamment 2-0 contre Griekspoor mais ce genre de match n'est pas très riche d'enseignement pour Benoît. Chardy lui a fait deux bons matches la semaine dernière contre deux bons joueurs (Carreno et Garin) et a perdu contre le vainqueur du tournoi. Il a forcément une carte à jouer par rapport à son niveau de jeu à Bastad. J'aurais presque envie d'inverser un peu les tendances et de mettre Jeremy légèrement favori par rapport à la forme du moment présent. Benoit, on ne sait pas trop comment il va être alors qu'on a vu que Chardy était déjà dans le rythme."

"Depuis 2015 où il avait remporté Bastad, Benoit n'a jamais trop brillé sur cette période post-Wimbledon à Umag et Hambourg : 5 défaites (Gimeno Traver, De Schepper, Kicker, Fucsovics et Gasquet) pour une seule victoire sur Tursunov. Donc si on prend le contexte de ce match en ligne de compte, je continue de penser que Chardy a l'avantage pour moi malgré les résultats sur terre de Benoît cette saison."