Popyrin, jeune talent australien de 19 ans, est opposé au Français Herbert, qui commence à s’installer de manière régulière sur le circuit principal depuis plusieurs mois désormais.

Herbert, joueur de double à la base, se concentre sur le simple de manière plus sérieuse depuis 2 ans environ. Le Français possède un bon service et un jeu au filet très intéressant, deux qualités qu’il a développé grâce au double. Son jeu est assez offensif mais il pêche un peu côté revers et lorsqu’il est sur la défensive face à un joueur agressif. Il a su être polyvalent sur toutes les surfaces avec des résultats sur chacune d’elles.
Ses meilleures performances sur dur ont été un quart à Doha, une finale à Montpellier en indoor et un 3ème tour à Melbourne. Sur gazon il a fait une belle demie à Halle, et sur terre il atteint aussi le dernier carré à Budapest et atteint le 3ème tour à Monte Carlo.

Cela montre que le Français a gagné en régularité dans ses performances, lui qui était plutôt irrégulier et peu constant sur la longueur d’un match il y a quelques mois encore. Désormais, il est très solide au service, met pas mal de pression avec son jeu d’attaquant ce qui en fait un adversaire redoutable. Il a notamment battu cette saison Querrey, Thiem, Shapovalov, Berdych, Verdasco, Nishikori, Medvedev et Monfils.

Popyrin, vainqueur en 2017 de Roland Garros junior, n’est pourtant pas un pur terrien. Le jeune australien est un joueur ayant un physique (1m96) et un jeu plus adapté aux surfaces rapides. Il possède un service très correct, et une bonne puissance de frappe du fond de court. Paradoxalement pour un jeune, plutôt inexpérimenté sur le circuit principal, il a réalisé ses meilleures performances cette saison en Grand Chelem : 3eme tour à Melbourne, 2eme tour à Paris, 2eme tour à Wimbledon. A cela vous pouvez ajouter un deuxième tour à Indian Wells.
L’Australien ne fait pas une saison exceptionnelle mais il est dans une période d’apprentissage où il se forge afin de devenir un joueur solide du top100. Ce sont des étapes par lesquelles il doit passer à son âge.

Sur la surface rapide d’Atlanta, Herbert va être dur à breaker et Popyrin va devoir à tout prix être solide sur ses engagements et ne pas avoir de moments d’errement, car il devrait le payer cash par la suite. L’Australien est encore un peu jeune, inexpérimenté et face à un gros serveur ça risque d’être dur pour lui mais Herbert a passé à côté de quelques matches malgré tout sur dur ces derniers mois avec des défaites face à Skugor, Nishioka, Kohlschreiber et Krajinovic. Popyrin a joué 4 gros serveurs cette saison pour 4 défaites : Raonic, Isner, Medvedev, Alex Zverev. Mais Herbert peut-il jouer au niveau de ces 4 joueurs ? Depuis sa demi-finale à Halle, Herbert a un peu perdu de la confiance avec des résultats très moyens en perdant contre Daniel Evans à Eastbourne et contre Anderson à Wimbledon face à un Sud-Africain pas du tout à son meilleur niveau.

Herbert semble plus régulier au service et plus expérimenté. Il était favori à la sortie des cotes sur le marché mais il est passé légèrement outsider. Le match s'annonce serré sur le papier. Popyrin a déjà un match dans les jambes avec sa victoire très solide au premier tour face à Kudla 6-3/6-4. Herbert va jouer son premier match à Atlanta. La qualité de la première balle sera la clé du match sur cette surface très rapide d'Atlanta.

Pour suivre les analyses de l’auteur, Le Coup du Jour
Page Facebook : https://www.facebook.com/Le-coup-du-jour-1603693176616540/