"It's my fucking house" ! C'est sur ces belles paroles que Sasha Zverev a célébré sa joie ce vendredi en quart de finale du tournoi de Hambourg face à Krajinovic. Mené 6-2/5-2, l'Allemand a réussi à renverser le Serbe pour s'imposer. Une victoire au forceps, au mental, qui doit autant à la décomposition de Krajinovic qu'à la rage de vaincre de Zverev. Rodolphe Gilbert a vu et commenté les quarts de finale.
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné.
En savoir plus.