Florent Serra vous présente cette affiche inédite en demi-finale du tournoi de Hambourg entre Rublev et Carreno. Les deux joueurs vivaient une saison plutôt compliquée mais l'un des deux va s'offrir une finale. Quelque soit le résultat de ce match, cette semaine va relancer les deux joueurs avant le début de la saison sur dur. Et si Rublev a sorti le grand jeu cette semaine, Carreno a aussi surpris Florent Serra face à Struff notamment.

"Rublev a été impressionnant face à Thiem. Je ne pensais pas qu'il allait tenir dans les moments importants. Mais il n'a jamais baissé de rythme. Il a envoyé des grosses frappes tout le match sans perdre en intensité. C'est un petit rouleau compresseur. Et il rate pas beaucoup par rapport aux intensités qu'il met dans ses frappes. Les conditions de jeu à Hambourg lui conviennent parfaitement avec des balles très vives. Et avec sa grosse frappe de balle, il contrôle très bien les balles et quand il pousse ses adversaires en défense, c'est difficile de contrer. Thiem a joué beaucoup trop loin de sa ligne pour espérer gêner le Russe. Il a beaucoup trop subi, il n'a pas réussi à entrer dans le court pour faire reculer Rublev qui se déplaçait très bien. Il tenait bien sa ligne et même lorsque Thiem envoyait ses gros coups droits, Rublev n'a que trop rarement été débordé (11 coups gagnants en coup droit dans le match pour Thiem) avec des déplacements latéraux et contrait avec son coup droit décalé ou son revers long de ligne. Rublev a fait un gros match."

Rublev : "Thiem est le meilleur joueur du monde sur terre battue après Rafael Nadal. Bien sûr, cette victoire est très spéciale pour moi et j'espère qu'elle me donnera beaucoup de confiance pour m'aider à progresser et travailler encore plus dur. En abordant ce match, je me disais juste que je devais juste être plus agressif que d'habitude."

"Passons à Carreno que j'ai trouvé excellent face à Struff. Je ne pensais pas non plus que l'Espagnol allait s'imposer face à l'Allemand, très bon cette saison. Mais en retour de service, Carreno a été incroyable face aux services de Struff, surtout côté revers. C'est un Espagnol qui a une filière de jeu de contre en jouant plus à plat mais c'est aussi un bon joueur de double avec une finale en double à l'US Open. Il est très bon au filet, il volleye bien. Et il va laisser moins de temps dans ses prises de balle à Rublev. Il couvre bien le terrain et il a un excellent revers long de ligne donc on peut s'attendre à un beau duel de ce côté-là. Carreno est moins puissant que Rublev et il sert légèrement moins bien. En revanche, il tient très bien sa ligne et comme il contre bien, il aura la faculté de faire jouer des coups supplémentaires à Rublev. Il aura la possiblité de le faire rater. Si Carreno arrive à tenir l'échange, il fera rater Rublev, ce que n'a pas réussi à faire Thiem en quart de finale même sur les secondes balles de Rublev. Thiem a trop raté et surtout trop tôt. Carreno devrait faire mieux."

"Struff voulait mettre des grosses frappes dans tous les sens et Carreno l'avait bien tenu. C'est un peu le même genre de match aujourd'hui auquel on peut s'attendre. Carreno a la faculté de gêner ses adversaires dans leur temps de préparation et dans leur organisation de jeu. Si Carreno prend du temps sur Rublev côté coup droit, on pourra voir le Russe faire quelques bois. Là où Rublev a progressé, c'est dans la défenses des slices sur les balles basses. Thiem a essayé de lui en faire beaucoup mais il n'a pas été gêné. Carreno lui n'en fait quasiment pas donc cet aspect n'entrera pas en ligne de compte sur ce match. Carreno aura la possiblité de varier les hauteurs de balle avec son coup droit qui tourne un peu plus et son revers à plat. Dans les prises de balle, il pourra varier le jeu pour gêner Rublev. Carreno maîtrise aussi très bien les amorties."

"Le match peut être serré mais avec son expérience, j'aurais mis Carreno un peu devant sur cette rencontre. C'est la troisième fois qu'ils s'affrontent. Rublev a remporté les deux premiers matches en 2015 quand il avait 17 ans. Mais c'était très serré. C'est un autre match aujourd'hui. Les deux joueurs semblent bien physiquement. Ils sont bien préparés, ils ne semblent pas ressentir une gêne. C'est sûr que lorsque le corps va bien, la tête suit et tout se met en place sur le court."

Andrey Rublev sur son état physique : "Ca fait du bien de regagner sur le circuit après tous mes pépins physiques. D'ailleurs quand je suis revenu au printemps, j'ai ressenti à nouveau des douleurs. Surtout au tournoi de Halle. J'ai pris peur, je pensais à une petite fracture. J'ai donc passé une IRM avant Umag. Je ne pouvais plus servir. Au premier examen, on m'a dit que je devais m'arrêter 6 semaines. C'était pas possible. Finalement, après un contre-examen, on a vu que c'était pas grand chose. J'ai pu rejouer mais je dois rester très vigileant. Maintenant je n'ai plus de douleurs et je me sens bien."