Le Coréen avait crevé l'écran en janvier 2018 en atteignant le dernier carré de l'Open d'Australie en s'offrant le scalp d'Isner, Zverev et Djokovic, ce qui lui permettait quelques semaines plus tard d'intégrer le top 20 du classement ATP avant son 21ème anniversaire. Une progression fulgurante qui venait confirmer son titre au NextGen fin 2017 devant Rublev, Medvedev et Shapovalov.

Mais depuis le tournoi de Miami fin mars 2018, il n'a plus enchaîné trois victoires consécutives sur le circuit ATP, accumulant les blessures au pied, à la jambe et au dos. Il avait déjà précédemment été écarté des courts pour des blessures à la cheville et aux abdominaux.

Coupé en plein élan, il n'a toujours pas disputé la moindre finale ATP dans sa carrière. Il vient d'avoir 23 ans. Beaucoup d'espoirs étaient placés en lui. Doté d'un excellent revers à deux mains redoutables et d'un jeu de défense du fond du court qui rappelait un certain Djokovic au même âge, le Coréen avait tout pour intégrer le gratin du circuit malgré un service très perfectible.

Il est aujourd'hui 166ème mondial. Il n'a gagné qu'un match cette saison et seulement 9 matches sur les 52 dernières semaines.

Mais voilà le Coréen qui va faire son retour sur le circuit challenger cette semaine en Chine à Chengdu. Il va affronter le Japonais Kento Takeuchi (689ème mondial) pour son entrée en lice au 2ème tour.

Durant son absence, Hyeon Chung en a profité pour changer de look et travailler son image auprès de ses sponsors...

Espérons maintenant qu'il puisse rejouer au tennis...