Ernest Gulbis a pu savourer il y a deux jours le goût d'une victoire après une série de 17 défaites en 18 matches.

Certes, ce n'était que le modeste Taïwanais Jason Jung (134ème mondial) mais l'essentiel était là. Mettre fin à cette série cauchemardesque.

Le voilà donc au deuxième tour du tournoi de Los Cabos face à Diego Schwartzman. Les deux joueurs ne se sont jamais affrontés mais les conditions de jeu plutôt rapides du tournoi mexicain peuvent laisser penser que le Letton a ses chances. En effet, l'Argentin n'a plus rejoué depuis Wimbledon à part un double avec Guido Pella ce mardi. Ce n'est jamais évident de retrouver la compétition après quelques jours de vacances et un changement de surface.

Le jeu de Gulbis basé sur un service et un coup droit puissants est à prendre en compte dans l'analyse. Le statut de favori de Schwartzman peut se justifier par son classement (27ème mondial) mais certainement pas par son bilan sur dur ces derniers mois. Capable de coups d'éclat à l'US Open (quarts) et à Tokyo (demi-finale) fin 2017, il n'a guère brillé qu'à Melbourne ensuite. Il est très irrégulier sur dur avec 15 victoires pour 18 défaites depuis sa défaite face à Nadal en Australie.

Même si c'est l'un des meilleurs retourneurs du monde, Schwartzman a perdu 12 fois en 20 matches face aux grands serveurs sur dur en carrière. C'est plus facile pour lui de contrer ses adversaires sur terre battue. Il reste notamment sur une série de 7 défaites sur ses 9 derniers matches : Isner, Raonic, Querrey, Cilic, Monfils, Zverev et Berdych. Il a néanmoins battu récemment Copil à Acapulco (6-3/4-6/6-1). Alors bien sûr, Gulbis n'a pas du tout en ce moment un niveau top 10, ni même top 20. Mais s'il arrive à prendre confiance sur ce match, il a la talent pour battre l'Argentin, au minimum pour lui prendre un set.

Schwartzman ne s'est imposé que 4 fois sur 20 sans perdre un set face à un grand serveur sur dur en carrière...

La cote du Letton semble démesurée même s'il n'a plus enchaîné deux victoires consécutives depuis janvier à Pune.