Grigor Dimitrov était numéro 5 mondial il y a exactement un an.

Il est désormais 57ème, son plus mauvais classement depuis 2012.

Et le pire est à venir puisque le Bulgare a quelques points à défendre d'ici la fin de saison : 180 points (quarts) à Montréal la semaine prochaine, 90 points (8èmes) à Cincinnati et 45 points (8èmes) à Pekin.

A la Race 2019, il est 74ème. Il se pourrait donc qu'il sorte du top 100 à la fin de la saison...

Sa défaite à Atlanta la semaine dernière face à Kevin King (405ème mondial) est la plus lourde de sa carrière. Après avoir renoué avec le succès au premier tour de Washington face à Steve Johnson, il s'est de nouveau incliné cette nuit face à Guido Pella 6-4/6-2.

Il s'est exprimé cette semaine auprès d'un média mexicain : "Au tennis, il y a beaucoup de facteurs clés et si vous n'avez pas la bonne mentalité, gagner n'est pas chose facile. J'ai eu des soucis aux bras et cela m'a beaucoup dérangé. J'ai dû changer de raquette et il n’est jamais facile de s’y habituer."

Dimitro a changé de coach. Il travaille désormais avec l’ancien numéro 8 mondial, Radek Stepanek : "Cela prend du temps et c'est normal de perdre confiance en soi. Je dois revenir mais c'est quelque chose d'émotif pour moi de perdre. Ça ne peut pas être pire aujourd'hui. Je vais mieux et je pense que je vais dans la bonne direction. Pour le moment je ne m'occupe pas de mes adversaires, je suis vraiment concentré sur mon côté du terrain. C'est la chose la plus importante. J'ai travaillé sur beaucoup de choses au cours des derniers mois. Je sens que lentement mais sûrement je retrouve un bon rythme."