On ne va pas commencer à douter du niveau de jeu du Croate, 3ème mondial début 2018 après sa finale à Melbourne.

Avec 18 titres dont le sacre à l'US Open en 2014, il a prouvé qu'il était un grand joueur.

Mais cette saison 2018 est décidement très compliquée. Alors qu'on entrevoyait un soupçon de réveil, Marin Cilic est retombé dans le doute depuis deux matches. Et certains chiffres interpellent.

0 balle de break converties sur les 15 obtenues face à Thiem (0/9) et Albot (0/6). En remontant plus loin, on arrive à seulement 9 balles de break converties sur les 40 dernières...

41 fautes directes en 23 jeux face à Albot : c'est trop... beaucoup trop...

Tout semble se passer dans la tête pour Cilic qui connaît sa plus grosse crise de confiance depuis le début de sa carrière.

Il va atteindre la semaine prochaine son plus mauvais classement depuis 2014. Et ce n'est pas fini puisqu'il a un quart de finale à défendre à l'US Open, un autre quart de finale à Bercy et une participation au Masters de Londres. Il peut perdre beaucoup de points.

D'ailleurs, à la Race, le Croate n'est que 50ème mondial...
Il n'a plus quitté le top 50 depuis 2008...