Hormis l'affiche entre Murray et Gasquet déjà analysée en détail par Rodolphe Gilbert, 12 matches sont au programme ce lundi à Cincinnati.
Voici la première partie de la présentation des matches du jour qui démarrent à 17H.

Cilic vs Albot
Marin Cilic peu à peu remonte la pente. Il a gagné 4 matches à Washington et Montréal et perdu contre Medvedev et Thiem sans être ridicule. C’est un tirage difficile pour le Croate. Le Moldave fait la meilleure saison de sa carrière. Albot est à 37% de victoires en carrière face aux grands serveurs. Sauf qu’il vient d’enchaîner 5 victoires consécutives cette saison face à Paire, Stakhovsky, Copil, Kyrgios et Karlovic. Cilic est favori par rapport à ce qu’il a montré depuis deux semaines mais Albot a tout ce qu’il faut pour perturber Cilic. Il faudra que le Croate soit performant sur sa première balle et soit patient dans les échanges face à un défenseur comme Albot qui poussera Cilic à la faute. Pour s'imposer il faudra un bon Cilic, solide au service. Mais mentalement, son titre acquis ici en 2016 peut l'aider à aller loin.
L’avis de la rédaction : victoire de Cilic

Garin vs Mannarino
Le Français a déjà affronté le Chilien sur gazon en 2018. Cette fois le match se jouera sur dur, une surface encore très méconnue de Garin (4 victoires pour 8 défaites en carrière). Mannarino a été plutôt bon à Montréal. Il s’est rassuré après une période difficile post-titre à Hertogenbosch. Sa blessure à la main semble être de l’histoire ancienne. Sa patte de gaucher devrait poser beaucoup de problèmes à Garin qui n’a pas vraiment de coup fort et assez de puissance pour déborder le Français. Néanmoins, Garin a battu Djere et Isner à Montréal et perdu avec les honneurs face à Medvedev 6-3/6-3… Ceci peut expliquer la cote très haute de Mannarino mais sur le papier, difficile de partir sur une victoire de Garin avec une cote si basse pour lui.
L’avis de la rédaction : victoire de Mannarino

Kecmanovic vs Auger
Felix Auger ne fait pas une tournée d’été au niveau de sa saison. Excellent sur terre en février avec une finale à Rio, il avait confirmé sur dur à Miami avec une demi-finale. Il a ensuité crevé l’écran sur gazon avec une finale à Stuttgart et une demie au Queens qui lui permettait de monter à la 21ème place mondiale. Mais depuis, c’est le calme plat. Le jeune Canadien qui vient de fêter ses 19 ans reste sur des sorties décevantes depuis sa défaite à Wimbledon face à Ugo Humbert. Il affronte sur ce premier tour l’ancien numéro un mondial junior, le Serbe Kecmanovic qui a réussit à percer au niveau ATP ces dernières semaines avec une finale à Antalya et des victoires face à Herbert, Popyrin, Humbert et Sock depuis le début de la tournée américaine. Kecmanovic sort des qualifications avec deux victoires très convaincantes face à Antoine Hoang et Feliciano Lopez. Même en méforme, Auger semble largement au-dessus de ces deux joueurs. Le Canadien mène d’ailleurs 2-0 face à Kecmanovic mais le niveau de jeu du Serbe a de quoi inquiéter Auger s’il continue de faire autant de fautes. Kecmanovic a un jeu très propre et ceci explique la cote plutôt haute d’Auger…
L’avis de la rédaction : Kecmanovic remporte au moins un set

Thompson vs Nishioka
Voilà un match de teigneux. Un match qui peut durer entre deux joueurs très mobiles et difficiles à déborder. Le Japonais mène 3-1 dans les confrontations, toutes sur dur. Il sort des qualifications en s'imposant face à Joao Sousa et John Millman, deux joueurs au profil identique à Thompson. Nishioka est légèrement favori de ce match. L'Australien réalise pourtant la meilleure saison de sa carrière (meilleur classement à la 43ème place en juillet). Thompson a sorti une grosse victoire face à Struff à Washington. Il était aussi à 2 points du match face à Isner à Montréal. Nishioka avait un peu disparu du circuit après son beau parcours à Indian Wells en sortant Kudla, Bautista et Auger. On l'a retrouvé à Washington avec des victoires sur Dan Evans et David Goffin. C'est un match qui s'annonce très équilibré mais on donne un léger avantage au Japonais qui sait mieux maîtriser des adversaires comme Thompson. Mais c'est toujours risqué de jouer contre un joueur en forme et régulier depuis plusieurs mois.
L’avis de la rédaction : victoire de Nishioka

Kudla vs Pouille
Lucas Pouille n'a jamais battu l'été sur dur un joueur classé dans le top 100 ni même dans le top 200. C'est un premier tour encore une fois piégeux pour le Français en grande difficulté depuis de longs mois. Depuis sa finale à Dubai en mars 2018, le bilan de Pouille hors Grand Chelem et Coupe Davis est désastreux : 25 défaites en 35 matches dont 17 dès son entrée en lice dans les 25 tournois disputés. Sa collaboration avec Amélie Mauresmo semble ne mener nulle part. Kudla sort des qualifications en battant Norrie et Popyrin sans perdre un set et seulement deux fois son service. Kudla adore jouer devant son public avec des conditions de jeu qui lui conviennent parfaitement dans l'Ohio. Il avait battu Pouille l'été dernier à Washington. Voire encore une fois Pouille largement favori avec un tel bilan depuis un an et demi est incompréhensible. Un réveil est toujours possible mais imaginez un peu si vous aviez misé sur une défaite de Pouille à chaque match depuis 18 mois ?
L’avis de la rédaction : Kudla remporte au moins un set

Berrettini vs Londero
L’Italien blessé à la cheville en juillet avant le tournoi de Gstaad fait son retour sur le circuit mais il ne sera sûrement pas à 100%. Jouer Londero n’est pas un cadeau même si l’Argentin n’a aucune référence sur dur : 1 victoire en carrière en 4 matches ATP face à Garin à Los Cabos. Mais c’est la première saison réussie de Londero sur le circuit. Il a montré de belles choses sur gazon aussi. C’est un joueur teigneux assez défensif qui va forcer Berrettini à jouer des coups supplémentaires. De plus l’Italien n’est qu’à 39% de victoires en ATP sur dur (11 victoires pour 17 défaites).
L’avis de la rédaction : Londero remporte au moins un set

La suite plus tard dans la journée...