Jamais les deux joueurs n'auraient pensé se retrouver pour une place en demi-finale d'un Masters 1000. Ce tournoi de Cincinnati offre pour les deux joueurs une opportunité qui ne se représentera peut-être pas à ce niveau.

C’est le match peut-être le plus intéressant de ces quarts de finales en terme d'opposition. C'est d'ailleurs sur ce match que le favori a la plus grosse cote. Ces joueurs se sont déjà affrontés à deux reprises en carrière en ATP 500 à Tokyo en 2016 et à Washington il y a deux semaines. Si le Belge s'était imposé au Japon (7-5/6-2) dans un match avec 7 breaks et 23 balles de break. Mais le Japonais a pris sa revanche le 1er août à Washington en 3 sets (6-7/6-2/7-6) avec encore 10 breaks et 25 balles de break. Les deux joueurs vivent un cauchemar au service quand ils affrontent. On pourrait encore aujourd'hui avoir un scénario de ce type.

David Goffin est un joueur connu et reconnu sur le circuit, il a atteint son meilleur classement fin 2017 à la 7ème place mondiale avant d’être touché par de lourdes blessures, à l’œil, à l’épaule ou encore au coude. Pendant 18 mois, il a eu beaucoup de difficultés sur le circuit à enchaîner les victoires. Il a dû attendre juin dernier pour jouer une finale (à Halle). Son dernier titre remonte à octobre 2017 à Tokyo. Mais il semble bien revenir depuis deux mois avec une très bonne saison sur herbe et une confirmation cette semaine à Cincinnati après deux défaites d'entrée à Washington et Montréal.

Il a confié à la presse belge après sa victoire face à Mannarino au tour précédent : "Je suis très content de mon match face à Adrian. Mon entrée en matière dans le tournoi a été difficile, je n'avais pas pratiqué mon meilleur tennis, mais j'ai le sentiment que plus j'avance, mieux je joue ! C'était de loin mon meilleur match aujourd'hui. Je me sens affûté, précis. J'avais besoin de temps après la saison sur gazon. C'est pour cela que je suis venu tôt et que j'ai joué à Washington et à Montréal. Ce n'est pas évident de s'adapter, avec ce taux d'humidité et des balles qui sont difficiles à contrôler. Mais là, ça va beaucoup mieux. Avec le forfait de Rafa et les défaites de Nishikori et de Zverev, c'est une belle opportunité, c'est clair d'aller loin dans ce tournoi. Et je vais essayer de la saisir. J'ai perdu contre Nishioka à Washington, 7-6 au troisième set, et je m'attends à un match difficile. Nous n'avons tous les deux rien à perdre et je vais essayer de prendre ma revanche."

Nishioka est un jeune espoir du tennis asiatique âgé de 23 ans. Il présente de bons résultats cette saison sur dur face à Bautista, Auger, Goffin et Nishikori cette semaine. Lui non plus n’a pas été épargné par les blessures, notamment des ligaments croisés du genou gauche au printemps 2017. Depuis, il s’est remis « dans le droit chemin » avec son premier titre en carrière à Shenzhen en octobre dernier. Le profil des deux joueurs est plutôt semblable, avec une taille moyenne par rapport aux « grands » du circuit . Ils ne sont donc pas de grands serveurs même si Goffin fait plus d’aces et plus de doubles fautes que Nishioka. Le Belge est plus agressif au service tandis que Nishioka joue la sécurité sur son service et cherche à gagner le point ensuite dans le jeu. Leur jeu est basé sur le déplacement et leur qualité à tenir l’échange. Ils sont très performants en retour, ce qui explique le nombre d'opportunités de break lorsqu'ils s'affrontent.

On peut s'attendre à un match équilibré même si les bookmakers penchent en faveur du Belge. Pourtant Nishioka a prouvé cette semaine et la semaine dernière qu'il était très à l'aise sur cette surface américaine. L'expérience est du côté de Goffin mais suffira-t-elle à faire déjouer le Japonais ? Le Belge compte sur ce tournoi pour remonter au classement. L'opportunité est belle mais faut-il encore la saisir...

L'avis de la rédaction : plus de 20 jeux dans le match

Pour suivre les analyses et les pronostics d’Oversen
https://twitter.com/_Oversen