5 matches au programme ce dimanche pour le premier tour du tournoi de Winston Salem.

Kudla vs Haase
Kudla va jouer à domicile et c’est un facteur à prendre en compte avec prudence tellement l’Américain est irrégulier dans ses performances. Il va affronter pour la première fois Robin Haase qui vit une saison catastrophique. Il a chuté à la 123ème place mondiale avec seulement 9 victoires pour 16 défaites cette saison. Le Hollandais a joué entre 2011 et 2015 sur ce tournoi mais depuis sa demi-finale en 2011, il n’a pas atteint les quarts de finale une seule fois. Il revient donc cette semaine jouer à Winston Salem pour aller chercher des points précieux.

L’Américain ne fait pas une meilleure saison avec 9 victoires pour 19 défaites dont 3 victoires sur dur pour 10 défaites. Lui aussi a chuté à la 111ème place mondiale. Il n’a joué qu’une seule fois le tableau principal de Winston Salem en 2013 en étant repêché des qualifications et battu au 1er tour par Berankis. Kudla préfère les surfaces dures rapides que les lentes ou intermédiaires comme Winston Salem et l’US Open. Kudla est légèrement favori de ce match du fait que Haase n’ait joué qu’un match cet été sur les surfaces américaines, une défaite en qualifications de Montréal face à Kwon. Kudla a lui réussi à battre Norrie et Popyrin à Cincinnati.

Match très indécis entre deux joueurs plutôt bons serveurs mais tellement irrégulier qu’il est difficile de s’engager sur leur performance. Sur le papier, il semble néanmoins logique de voir l’Américain légèrement favori. Vu l’état de forme des deux joueurs, il est fort possible que celui qui perde le premier set n’ait pas les ressources mentales pour prendre le 2ème set…
L’avis de la rédaction : match en 2 sets

Harris vs Munar
Munar n’a pas joué sur dur depuis le mois de mars. L’Espagnol de 21 ans a très peu d’expérience sur cette surface mais pourtant il avait particulièrement brillé au NextGen dans des conditions indoor qu’il découvrait. Puis il a bien débuté la saison à Pune avec une victoire sur Albot. Il a également pris un set à Anderson à Miami. Il est néanmoins en grosse crise de confiance avec seulement 2 victoires sur les 13 derniers matches. Beaucoup d’espoirs étaient placés en lui en début de saison mais il se retrouve à la 98ème place mondiale cet été.

Face à lui, le jeune Sud-Africain Lloyd Harris qui peine aussi à confirmer son potentiel. Il s’est fait connaître du grand public à Wimbledon en remportant le 1er set face à Federer mais il n’a qu’une seule victoire de référence sur le circuit face à Monfils à Chengdu en octobre dernier face à un Français clairement démobilisé. En challenger, il a en revanche un bilan plus positif avec 3 titres sur dur. Il a déjà 268 matches au compteur sur dur mais seulement 3 victoires pour 12 défaites face au top 100. Encore un match très équilibré et incertain sur le papier.

Munar semble un peu au-dessus avec des victoires sur dur face à Rublev, De Minaur ou Granollers mais sa crise de confiance est un sérieux frein face à un aussi bon serveur que Harris. Munar n’a surtout pas du tout joué cet été encore alors que le Sud-Africain a 4 matches dans les jambes.
L’avis de la rédaction : Harris remporte au moins un set dans le match

Résultat de recherche d'images pour "gunneswaran"

Gunneswaran vs Stebe
L’Allemand a créé la sensation à Gstaad en atteignant la finale après des mois de blessures. Il n’avait disputé que 6 matches depuis début 2018 avant d’aller en Suisse en bénéficiant d’un classement protégé. Il avait perdu ses 6 matches. Il n’avait gagné que deux matches en ITF en juin. Sinon son dernier succès remontait à septembre 2017 en challenger en Roumanie. Cela ne l’a pas empêché de battre Moutet, Vesely, Sousa et Fabbiano.

Néanmoins Stebe ne semble pas un spécialiste du dur sur la papier avec seulement 5 victoires pour 16 défaites en carrière. A part Troicki à l’US Open en 2012, il n’a battu aucun joueur du top 50 dans sa carrière. Mais en challenger, il est à 68% de victoires et 4 titres remportés. Un bilan bien meilleur que son adversaire du jour classé 91ème mondial. Gunneswaran ne compte que 5 victoires pour 10 défaites sur le circuit ATP et seulement un titre challenger pour 56% de victoires.

Sur la forme du moment, l’Indien est un favori logique puisqu’il a joué 3 matches cet été dur avec un set pris à Fritz et au jeune coréen Kwon puis une victoire face à Millman. De son côté, Stebe a été balayé par Kwon à Los Cabos (6-2/6-1) deux jours après sa finale en Suisse. Résultat donc à prendre avec beaucoup de recul…

C’est un match qui peut être piégeux pour l’Indien. Avant sa blessure, Stebe remportait un titre sur dur et sortait des qualifications à l’US Open. L’Allemand a montré sur terre à Gstaad qu’il avait récupéré toutes ses facultés physiques. Stebe est 5 victoires pour 15 défaites face au top 100 sur dur alors que Gunneswaran n’avait jamais affronté un top 100 avant cette saison 2019. Il est 3 victoires pour 3 défaites. Il a notamment brillé à Indian Wells en battant Paire et Basilashvili. La cote de Gunneswaran ne fait que chuter depuis son ouverture.
L’avis de la rédaction : Gunneswaran remporte au moins un set dans le match

A suivre dans la soirée : Berdych vs Seppi et Copil vs Klizan