Steve Johnson, 21ème mondial à son meilleur classement en 2016, affronte ce lundi au premier tour de Winston Salem le Français Corentin Moutet qui a intégré cette saison le top 100 cette saison mais n'a toujours pas gagné le moindre match en carrière sur dur. L'Américain est en méforme cette saison mais a repris confiance en challenger dernièrement.

C'est une opposition de style entre un joueur typique US, avec gros service et gros coup droit mais qui a des difficultés à tenir l’échange à cause d’un revers quasi exclusivement joué en slice, et de l’autre côté, un Moutet qui manque de puissance, notamment au service, mais qui a plutôt une bonne couverture de terrain, une belle mobilité, une très belle main et une certaine régularité du fond de court.

La saison de Johnson est plutôt décevante avec seulement 2 quarts de finale à Delray Beach et Lyon ainsi qu’un 3ème tour à Wimbledon. Ce sont les seules fois où il a réussi à remporter deux matches dans un même tournoi, ce qui veut dire qu’il a été éliminé 15 fois sur 18 tournois lors des deux premiers tours. Cela est plutôt inquiétant. En chute libre au classement (93ème mondial début août) il n'a pas pu jouer les Masters 1000 du Canada et Cincinnati. Il a donc essayé de reprendre confiance en challenger à Aptos, tournoi qu'il a remporté en battant que des joueurs hors du top 100.

Corentin Moutet de son côté, est un joueur plutôt à l'aise sur terre mais avec peu d'expérience sur dur. Après sa victoire sur Dimitrov à Wimbledon, il a disparu du circuit avec aucune victoire cet été donc une défaite inquiétante face à Stebe à Gstaad puisqu'il est retombé dans ses travers "mentaux".
Sa progression est néanmoins constante et régulière ces derniers mois.

Moutet compte 4 défaites en 4 matches sur dur extérieur. A Winston Salem, affronter Johnson va être compliqué pour lui. L'Américain sera chez lui, sur une surface qu’il affectionne et sur un tournoi qui lui réussit bien. Il a été finaliste l’année passée, quart de finaliste en 2017 et demi-finaliste en 2015. C’est donc un client puisque les Américains sont durs à jouer sur leur continent généralement.

La clé du match va résider dans la capacité à Moutet à retourner le service de Johnson. En effet, si le français retourne le service de Johnson, l’Américain ne conclura pas les points rapidement avec son coup droit ensuite et sera exposé à des échanges où il est moins à l’aise.
Si Moutet arrive à bien lire le service adverse au fur et à mesure que le match avance, il aura alors ses chances.

Cependant, si le Français est en difficulté à la relance, Johnson prendra le dessus chez lui. L’américain se procurera forcément des opportunités de breaker vu la faiblesse et l’irrégularité du français au service qui manque de puissance et de constance.

L'avis de la rédaction : victoire de Johnson

Pour suivre les analyses de l’auteur, Le Coup du Jour
Page Facebook : https://www.facebook.com/Le-coup-du-jour-1603693176616540/