Fabio Fognini est entré brièvement dans le top 10 cet été pour la première fois de sa carrière, mettant à profit des très bons résultats depuis un an et un titre à Monte Carlo, son premier Masters 1000 en carrière. Depuis l'été dernier, l'Italien est beaucoup plus régulier avec 8 présences en quarts de finales. Et c'est sur dur contrairement aux apparences qu'il a le plus brillé avec une finale à Chengdu, une demie à Stockholm et un quart à Montréal mais aussi à Pekin, Auckland et Los Cabos. Néanmoins, il n'a jamais trop brillé à l'US Open avec une seule présence en deuxième semaine en 11 participations et 9 éliminations au 1er ou 2ème tour. Il affronte l'un des joueurs qui était à éviter sur ce premier tour de l'édition 2019 parmi les non-têtes de série : Reilly Opelka.

Notre consultant, Rodolphe Gilbert vous présente cette affiche. C'est l'oeil du pro !

"Si le gazon ne lui a jamais réussi, Fognini est capable de performer à la fois sur terre battue mais aussi sur dur. Mais Fognini n'est pas ravi du tirage qu'il a. Il va affronter pour la première fois Opelka mais le profil d'Opelka va lui poser beaucoup de problèmes."

"Sur le plan mental, l'Italien fait partie de ces joueurs où tout peut se passer dans un match. Il peut dégoupiller vite surtout si le score ne tourne pas en sa faveur. Les Américains chez eux à New York aiment performer et avec cet énorme service d'Opelka qui est sa rampe de lancement, Fognini ne va pas se marrer."

"Surtout que l'Italien n'a gagné que 3 matches sur 15 en carrière sur dur sur le circuit ATP face aux joueurs de plus d'1m95. Et quand on ressert l'étau sur les joueurs du profil d'Opelka comme Isner, Karlovic, Anderson ou Raonic, l'Italien compte 6 défaites en 6 matches pour un seul set remporté au tie-break. C'est donc la preuve que c'est le profil de joueurs qui l'embête parce que ça ne joue pas."

"Il faut que mentalement il soit capable de gérer sa frustration et surtout qu'il ait envie de le faire sinon il va se faire balayer assez rapidement. Opelka ne va pas faire de la figuration. Il sait qu'il a un style de jeu qui va gêner Fognini."

Résultat de recherche d'images pour "opelka us open"

"L'Américain mesure 2m11, il sert des boulets de canon et il n'y aura pas beaucoup d'échanges alors que Fognini aime bien développer du jeu et varier les cadences et les trajectoires. Avec Opelka, il ne va pas beaucoup s'amuser."

"Et j'ai deux matches assez récents qui prouvent qu'Opelka a beaucoup progressé dans la gestion mentale des grands matches. C'est sa victoire à Wimbledon face à Wawrinka même si le Suisse n'est pas un adepte du gazon et aussi son succès face à Isner en 3 tie-breaks à Atlanta."

"Opelka est sur une pente ascendante. Petit à petit, assez régulièrement, il progresse. Il est aujourd'hui 42ème mondial, son meilleur classement en carrière. C'est un match plus que piège pour Fognini. Il a souvent des hauts et des bas dans ses matches. Il est capable de lâcher un jeu de service à n'importe quel moment. Sauf que face à ce type de joueurs, cela signifie la perte du set parce qu'il est très difficile de les breaker."

L'avis de la rédaction : victoire d'Opelka