Grand espoir du tennis américain, Taylor Fritz est arrivé très jeune sur le circuit ATP en 2015 à seulement 17 ans en remportant son premier match à Nottingham face à Carreno. Il confirma quelques mois plus tard son fort potentiel avec un titre à l’US Open en junior et trois tournois challenger dans la foulée.

En février 2016, il participe au tournoi de Memphis et bat successivement Steve Johnson en deux sets puis l'Allemand Benjamin Becker et le Lituanien Ričardas Berankis. Il devient alors le plus jeune Américain à jouer la finale d'un tournoi ATP depuis Michael Chang en 1989 et bat le record de précocité en atteignant une finale ATP pour son troisième tournoi. Il chute en finale face au 7ème joueur mondial Kei Nishikori. Cette belle performance lui permet de monter à la 102ème place mondiale.

On le reverra en 2017 lors du 1er Masters 1000 d'Indian Wells en battant le Croate Marin Čilić (7ème mondial) en 3 sets. Devenu papa très jeune, il va un peu s'éloigner du circuit mais le voilà de retour en 2019 avec un bilan de 26 victoires pour 21 défaites et son meilleur classement en carrière avec une 25ème place mondiale. Il a remporté son premier titre en carrière à Eastbourne mais il a obtenu des victoires de référence face à Monfils et Isner sur dur ainsi que sur Schwartzman et Pella sur terre battue.

Fritz est un très bon serveur, du haut de ses 1m93 il est capable de servir très fort avec efficacité et régularité. Taylor Fritz est également solide du fond du court, il s’appuie sur un coup droit puissant et précis quand il peut le placer dans de bonnes conditions. Son revers manque de puissance, il est souvent mis en difficulté de ce côté et ses adversaires le savent. Il monte très peu au filet car il n’a pas une très bonne volée. Il doit encore progresser physiquement, car il est souvent confronté à des coups de moins bien quand les matchs durent. Son bilan est de 2 victoires pour 4 défaites en 4 sets et de 1 victoire pour 4 défaites en 5 sets.

Il jouera Féliciano Lopez, vieux briscard du circuit de 37 ans qui devrait prendre sa retraite prochainement. Mais ses récentes performances (notamment un titre au Queens) lui ont permis de réintégrer le top 100 au moins qu'au printemps prochain. Il a remporté sept titres en carrière dont trois en catégorie ATP 500 à Vienne en 2004 et au Queens en 2017 et 2019.

Il est à 60% de victoires à l'US Open où il n'a perdu que quatre fois en 17 participations. C’est l'un des rares joueurs de nationalité espagnole à être clairement plus à l’aise sur surface rapide avec Bautista et peut-être Carreno Busta. Son service est excellent, il est capable de service en moyenne presque un ace à chaque jeu de service. C’est un adepte du service volée. Il est très adroit au filet, il a une excellente main gauche. Son coup droit est efficace alliant puissance et précision. Son revers est moins explosif, il prend peu de risque de ce côté là.

Mis à part son titre au Queens, il vit une saison très difficile avec 3 victoires pour 10 défaites. Feliciano jouera peut-être son dernier Grand Chelem. Il a abandonné cette semaine face à Hubert Hurkacz à Wiston Salem, il ne parait donc pas à 100% physiquement.

De son côté, après deux finales à Atlanta et Los Cabos, Taylor Fritz a perdu d’entrée à Montréal et Cincinnati face à Hubert Hurkacz et David Goffin. Il a donc très peu joué sur ces deux dernières semaine, lui permettant d’emmagasiner de la fraîcheur au détriment d’un manque de rythme. Fritz a été très gêné par les gauchers au début de sa carrière avec 7 défaites d'affilée mais depuis le mois de mai il a enchaîné 6 victoires consécutives.

L'avis de la rédaction : victoire de Fritz

Pour suivre les analyses de Gaël
Lien page Facebook : https://www.facebook.com/Pronosud-Alexandre-Invest-1098890603468167/