Après une victoire au premier tour de Roland Garros (face à Ebden) et de Wimbledon (face à Bublik), Grégoire Barrère a récidivé ce lundi à l'US Open en venant à bout de Cameron Norrie en 5 sets. Cette victoire lui permettra d'intégrer le top 100 à la fin du tournoi. Un objectif derrière lequel court le Français depuis le début de sa carrière. Un obstacle bien plus difficile va se dresser au 2ème tour : David Goffin.

Rodolphe Gilbert qui connaît bien Grégoire Barrère
C'est l'oeil du pro !

"L'interrogation numéro une c'est de savoir s'il aura récupéré de son match de 4h07 au premier tour. Une récupération physique mais aussi mentale et nerveuse après un match au scénario incroyable. Il aurait pu gagner en 3 sets, il aurait pu gagner en 4 sets, il aurait pu perdre aussi dans le 5ème set mais il a finalement gagné en 5 sets dans un suspense qui pompe énormément d'énergie et d'influx nerveux. On s'adapte mieux à enchaîner après un match en 5 sets lorsqu'on a l'habitude d'en jouer. La première fois, on peut être complètement rétamé. Avant même de parler du match, cet aspect-là sera le plus important."

"En admettant qu'il ait bien récupéré, il aura face à lui un joueur qui a retrouvé presque son meilleur niveau. Il revient en tout cas très fort avec une finale à Cincinnati. Mais c'est surtout le style de jeu de David Goffin et son profil qui va poser des problèmes à Grégoire. Le Belge retourne très bien et fait jouer beaucoup de coups. Sur la durée du match, sera-t-il capable de tenir le tempo que va lui imposer Goffin ? Mais bon, Grégoire est capable de prendre la balle tôt et faire avancer la balle. Il devra évidemment sortir un très gros match pour passer face à Goffin mais ça sera évidemment un match très compliqué."

"Cette quête d'intégrer le top 100 a pris plus de temps que prévu pour Grégoire mais il y est arrivé. C'est une barrière symbolique qu'il va franchir. Il va pouvoir jouer libérer face à Goffin donc si physiquement et nerveusement il tient la route, il ne sera pas sans armes pour gêner le Belge. Il est capable de presser Goffin et le Belge n'aime pas du tout ce type d'adversaire. Il aime avoir du temps pour organiser son jeu comme face à Gasquet par exemple à Cincinnati qui est un type de joueurs qui correspond parfaitement à Goffin."

"On l'espère pour lui en tout cas parce que c'est un joueur que je connais depuis longtemps et que j'aime bien et je lui souhaite vraiment de réussir au plus haut niveau. On s'aperçoit que cette saison il est beaucoup moins timide et beaucoup plus bagarreur que par le passé. Et mentalement, il faut aller le chercher le tie-break du 5ème set. C'est une sacré performance pour n'importe quel joueur. Pour les joueurs qui ont vécu cela, et je peux en parler puisque j'en ai gagné deux à l'US Open, c'est un moment qui marque une carrière. C'est un sentiment ultra agréable de fierté qu'il doit ressentir d'avoir surmonté toute la dramaturgie de ce match. Et forcément, tout ça va l'aider à récupérer et à bien préparer son match face à Goffin.