Matteo Berrettini s'était fait un peu oublié cet été en raison d'une blessure à la cheville survenue à l'entraînement juste avant d'aller défendre son titre à Gstaad. Mais l'Italien était 103ème mondial en mai 2018 avec seulement 2 victoires sur le circuit ATP. En 15 mois, il a progressé de façon incroyable puisque le voilà désormais solidement installé dans le top 30 mondial, titré 3 fois depuis et vainqueur de deux top 10 (Zverev et Khachanov).

Son niveau de jeu affiché face à Gasquet au 1er tour, même si le Français a produit un tennis très moyen, a impressionné les observateurs. On le savait bon sur terre et sur gazon mais il manquait encore de repères et de résultats sur dur (11 victoires pour 18 défaites) et seulement une victoire en carrière sur dur extérieur face au top 50 pour 6 défaites. Il n'a tout simplement jamais enchaîné deux victoires consécutives contrairement à l'indoor où il est bien meilleur avec notamment une demi-finale à Sofia en février.

Berrettini a progressé dans tous les compartiments du jeu. Il est désormais très régulier et puissant au service du haut de son 1m96. En coup droit, il envoie des frappes très lourdes croisées et long de ligne et souvent dans le court, ce qui lui offre beaucoup de points gagnants. En fait, l'Italien aime dicter le jeu. Et depuis plus d'un an, il le fait très bien. Il a une main exceptionnelle avec laquelle il dépose des amorties dignes de Federer ou Paire. C'est en challenger qu'il a bâti ses gammes sur dur avec notamment un titre en mars dernier, son premier sur le circuit après 3 finales perdues.

Berrettini a un mental d'acier. Il a une détermination incroyable, il ne lâche aucun point même lorsqu'il est dominé. Sa seule petite faiblesse résidait dans son incapacité à renverser des matches après la perte du premier set. Tactiquement ou mentalement, il échouait à s'imposer avec un handicap de départ. Avant cette saison, il n'était qu'à 24% de victoires. Mais en 2019, il est monté à 47% de succès. Il a clairement le niveau pour intégrer le top 10 dans les prochaines années. C'est un joueur complet qui peut s'adapter à toutes les surfaces.

Il est opposé sur ce 2ème tour à Jordan Thompson qui lui aussi réalise la meilleure saison de sa carrière après des années à vivoter autour de la 100ème place mondiale. L'Australien a passé un cap cette saison. Pour la première fois de sa carrière, son bilan est positif cette saison avec 24 victoires pour 19 défaites alors qu'il n'avait remporté que 17 victoires au total entre 2014 et 2018...

Thompson est un joueur totalement opposé à Berrettini. Plutôt défensif et contreur. Il a néanmoins beaucoup progressé au service, ce qui lui a permis d'améliorer ses résultats. Il est capable de s'offrir des points gagnants au service. Il commet très peu de fautes contrairement à Berrettini puisque son jeu est beaucoup moins risqué. Leur rencontre en ITF sur terre battue en 2015 n'a aucune valeur tant les deux joueurs ont évolué depuis cette période.

Néanmoins, ce qui n'a pas changé, c'est la difficulté pour l'Australien à battre les grands joueurs puissants comme Berrettini. Il n'a battu que deux joueurs de ce profil pour 13 défaites : Paire à Lyon et Karlovic à Roland Garros. Sur une terre battue qui ralentit les services adverses et avantagent forcément le jeu de Thompson qui s'adapte aussi bien à la terre battue (38% de victoires), qu'au dur (41% de victoires). Sur dur, Thompson a perdu ses 7 matches face aux grands serveurs même s'il a réussi cette saison à prendre un set à Isner à Montréal mais le géant américain n'était clairement pas à son meilleur niveau. Il avait aussi failli battre Zverev à Washington en 2017 avant que l'Allemand ne remporte le tournoi.

Sur le papier, il semble donc logique de voir Berrettini favori mais attention, il a semblé marqué le coup physiquement face à Gasquet dans le 3ème set. Qui sait si le Français n'était pas totalement passé à côté de son 4ème set si l'Italien aurait tenu physiquement avec seulement un match dans les jambes cet été ? Il est fort possible que le jeu défensif de Thompson finisse par épuiser l'Italien qui devra jouer beaucoup de coups pour venir à bout de l'Australien, habitué aux luttes en 5 sets (6 matches en carrière dont 2 victoires). De son côté, Berrettini vient de remporter seulement sa première victoire sur dur en Grand Chelem pour 7 défaites au premier tour, confirmant à la fois ses progrès mais aussi ses difficultés à poser son jeu sur cette surface dans un format en 3 sets gagnants.

Le pronostic de la rédaction : au moins 4 sets dans le match
cote : 1,55