Benoît Paire fait partie de ces joueurs talentueux qui préfèrent la compétition à l'entraînement. C'est pourquoi il a pris l'habitude jouer en tournoi les semaines précédents les Grands Chelems.

Cette saison, il a joué à Auckland avant Melbourne sans succès avec une défaite au 1er tour face à Norrie mais il a remporté le tournoi de Lyon avant Roland Garros et atteint la finale de Winston Salem avant l'US Open alors qu'il n'avait jamais passé le 2ème tour par la passé en 5 participations. Le Français a eu un vrai déclic au printemps avec son titre à Marrakech. Depuis, il joue quasiment toutes les semaines et plutôt très bien.

Il a atteint pour la première fois de sa carrière deux fois la deuxième semaine en Grand Chelem à Paris et à Londres et il a remporté deux titres à Marrakech et Lyon. 26ème mondial, il n'est plut très loin désormais de son meilleur classement en carrière (18ème) atteint en janvier 2016. Il n'a que 150 points à défendre jusqu'à la fin de saison. Il peut donc rêver au top 20 après Bercy.

Avec 33 tournois disputé sur les 52 dernières semaines, il est le joueur sur le circuit qui joue le plus de tournois. Il est 19ème mondial à la Race en 2019. Et il affronte sur ce 2ème tour de l'US Open un joueur qu'il connaît très bien puisqu'il va l'affronter pour la 8ème fois ce jeudi : Aljaz Bedene.

Paire mène 4 victoires à 3 face au Slovène dont 2 victoires en 2 matches sur dur à Chennai et à Sydney. Bedene est surtout un joueur de terre battue, comme l'Avignonais, sauf que son jeu s'applique assez mal aux surfaces dures contrairement à Paire qui lui a le jeu pour y briller. Bedene (30 ans) n'a gagné que son 2ème match en Grand Chelem sur dur face à Kovalik au 1er tour pour 12 défaites au 1er tour.

Résultat de recherche d'images pour "aljaz bedene"

Bedene est un joueur qui brille surtout en challenger (16 titres en carrière) mais peine lorsqu'il est confronté aux meilleurs joueurs du monde : 30% de victoires face au top 50 et aucun titre ATP (3 finales perdues). Le Slovène n'a battu qu'un seul top 10 en carrière pour 19 défaites et perdu 15 de ses 20 derniers matches sur dur face aux joueurs du top 50.

Vu la forme du moment et la confiance accumulée depuis le mois d'avril, il est logique de trouver Benoît Paire favori de ce match. Son service et son revers devraient faire mal au Slovène. Surtout que Paire est un excellent retourneur. Ses variations et sa création devraient gêner Bedene qui a battu Paire en ITF en 2009, sur gazon au Queens en 2016 et en finale d'un challenger à Sofia Antipolis en 2017. Trois contextes différents que cet US Open 2019.