Il y a des matches parfois qui intriguent. Ou plutôt des cotes qui interrogent. Voir Fernando Verdasco outsider face à Hyeon Chung n'est pas incroyable en soit mais le Coréen a été écarté des courts pendant presque 6 mois. Alors il n'est pas illogique de voir la majorité des parieurs trouver en l'Espagnol une opportunité de betting intéressante.

Les deux joueurs s'étaient affrontés à Houston en 2015. A l'époque, Chung n'avait pas encore 19 ans et il s'était incliné logiquement face à l'Espagnol, beaucoup solide sur terre que le Coréen. C'est donc dans un tout autre contexte que les deux joueurs se retrouvent ce jeudi pour ce 2ème tour de l'US Open.

Chung a crevé l'écran fin 2017 en remportant le tournoi NextGen, récompensant ainsi sa première saison au plus haut niveau qui le voyait passé de la 104ème à la 58ème place mondiale. Dès 2018, il confirma tout son talent avec une demi-finale à Melbourne, un quart à Delray Beach et Acapulco puis un quart à Indian Wells et Miami. Il entrait dans le top 20 mondial avec seulement 102 matches d'expérience sur le circuit ATP. Une ascension rapide. Mais depuis, le Coréen a enchaîné les pépins physiques.

Une lente chute qui l'amène aujourd'hui à la 170ème place mondiale, incapable d'enchaîner 3 victoires sur le circuit principal. C'est donc en challenger que Chung a repris ses marques cet été. D'abord à Chengdu où il a remporté le titre puis au Japon où il préféra se retirer après le 2ème tour. On pensait qu'il était blessé mais en réalité, c'était pour rejoindre au plus vite les Etats-Unis et tenter sa chance à l'US Open. Un dernier petit tournoi à Vancouver pour poursuivre sa préparation physique où il sera battu par Maxime Janvier au 2ème tour. Mais le Coréen avait la tête ailleurs. Aux qualifications de New York qui allaient commencer 4 jours plus tard. Et Chung a déroulé en écartant très facilement Ofner (6-3/6-3), Napolitano (6-2/6-3) et Mikael Ymer (6-1/6-3).

Mais son premier tour face à Escobedo s'est avéré beaucoup plus difficile. Il lui a fallu batailler 5 sets et 3h40 pour venir à bout de l'Américain qui était à tout proche de se qualifier en fin de 4ème set. Comment le Coréen a-t-il récupéré de ce match ? Lui qui est si fragile vient d'enchaîner 13 matches en un mois. Et on annonce des conditions très chaudes et humides à New York. En 7 matches à l'US Open, Chung n'a gagné qu'une seule fois sans perdre de set, face à Duckworth en 2015. Il semble difficile de le voir s'imposer facilement en 3 sets face à l'Espagnol. Sauf que l'équation est compliquée pour lui puisque plus le match va durer, plus il risque de souffrir physiquement.

Face à lui, Fernando Verdasco réalise une saison très moyenne mais il compte malgré tout 21 victoires pour 20 défaites. Tout à fait honorable pour un joueur de 35 ans. Petite statistique sympa : l'Espagnol est le joueur qui a disputé le plus de matches en 5 sets sous l'ère Open. 47 matches dont 25 victoires. 9 victoires pour 3 défaites à l'US Open.

Certes, il a perdu ses deux derniers marathons cette saison à Melbourne face à Cilic et l'an dernier face à Marterer. Mais en 4 sets, on l'a vu encore au premier tour, il tient encore très physiquement. Un succès en 2h24 face à Kamke.

Le profil de Verdasco est atypique sur le circuit : gaucher, puissant, bon serveur, offensif. Comme à chaque match, c'est sa capacité à mettre ses frappes dans le court qui donnera le résultat du match. Sa première balle pourrait gêner le Coréen avec son kick puissant. C'est le joueur qui arrivera à avancer sur le court et ne pas subir le jeu de l'adversaire qui s'en sortira. C'est un match où Verdasco aurait pu être légèrement favori.

Les bookmakers ont-ils des informations sur Verdasco que nous n'avons pas ? Méfiance donc sur cette "value" qui peut ne pas en être une...

Le pronostic de la rédaction : victoire de Verdasco
cote : 2,10