Ils sont peu nombreux à avoir remporté un Grand Chelem sous l'ère du Big Three. Wawrinka fait partie de ceux-là, titré à Melbourne en 2014, à Roland Garros en 2015 et à New York en 2016.

Depuis le début de saison, on sait que Wawrinka a fixé sa préparation sur le physique. Pour l'instant, hormis à Rotterdam et Roland Garros, cela n'a pas payé. Soit parce qu'il est tombé sur plus fort que lui comme à Doha face à Bautista, à Melbourne face à Raonic, à Acapulco face à Kyrgios, à Indian Wells face à Federer, à Madrid face à Nadal, à Montréal face à Khachanov. Soit parce qu'il est passé à côté de son match comme à Sofia face à Copil, à Miami face à Krajinovic ou à Cincinnati face à Rublev.

Wawrinka a pourtant tout pour retrouver son meilleur niveau et revenir dans le top 10. Il est pour l'instant à l'affût (24ème) et il lui manque un gros tournoi pour se relancer. Au premier tour, le Suisse n'a pas été flamboyant face à la nouvelle pépite italienne Jannik Sinner avec notamment 53 fautes directes pour seulement 35 coups gagnants dont 15 aces. Dans le jeu, il n'a pas vraiment dominé les échanges et trop subi les frappes de Sinner qui heureusement pour lui ont fini pour la plupart hors des limites du court. Il retrouve une vieille connaissance ce jeudi en la personne de Jérémy Chardy qu'il avait affronté pour la première fois en 2009 à Madrid. Le Français n'a jamais réussi à battre le Suisse qui mène 5 victoires à 0 même si le Palois avait frôlé l'exploit à Tokyo en 2012. La puissance du Suisse pose des problèmes à Chardy qui n'arrive pas à poser son jeu face à Wawrinka. Tactiquement, Chardy n'a beaucoup d'autres options que de bien servir pour s'ouvrir le court avec son coup droit mais son coup fort tombe sur le revers de Stan. En retour, il tourne seulement à 17% de breaks en carrière sur dur. Ce chiffre tombe à 7% face à Wawrinka qu'il a pourtant affronté 3 fois sur terre battue où c'est plus facile de breaker...

L'équation semble insoluble pour le Français d'autant plus qu'il souffre toujours autant sur dur face aux top players cette saison : défaites face à Nishikori, Zverev, Medvedev et Coric.

Au premier tour, Jérémy Chardy a profité d'un gros coup de pompe du Polonais Hubert Hurkacz titré deux jours plus tôt à Winston Salem pour s'imposer en 5 sets. Aucune intention de minimiser le très bon match du Français qui a su être très agressif.

Le seul espoir pour Chardy c'est d'espérer que le Suisse ne mette pas une balle dans le court mais comme Chardy met peu d'effets dans ses balles, le Suisse a peu de chance d'être gêné.

Le vainqueur de ce match retrouvera Lorenzi ou Kecmanovic au 3ème tour puis éventuellement Novak Djokovic en 8èmes. Si le Serbe est vraiment blessé à l'épaule, alors le tableau pourrait s'ouvrir pour Stan qui a remporté le tournoi en 2016 et atteint les demi-finales en 2015.

Le pronostic de la rédaction : victoire de Wawrinka
cote : 1,35