L'une des marques de fabrique de Roger Federer reste de ce revers à une main slicé. Le Suisse s'est confié sur ce coup si bien maîtrisé qui lui a permis d'obtenir des centaines de victoires face à des adversaires incapables de savoir quoi en faire...

"C'était le seul que je pouvais faire quand j'étais jeune parce que je manquais de puissance au niveau de mon épaule. J'avais du mal à jouer à plat puis j'ai commencé à devenu plus costaud et mon revers a évolué. J'ai commencé à envoyer des revers long de ligne ou croisé puissant à plat. Mais la base de mon tennis a toujours été mon slice. J'ai même encore amélioré mon slice lorsque j'ai travaillé avec Tony Roche qui a pour moi l'un des plus beaux slices de tous les temps. Il m'expliquait à quel point c'était important de frapper la balle, de ne pas utiliser le slice seulement en position défensive mais aussi en position offensive et de varier constamment avec ces deux options. C'est avec l'âge que j'ai compris l'importance et l'utilité du slice pour attaquer. Quand on est jeune normalement, on a plutôt tendance à vouloir frapper fort dans la balle pour faire des coups gagnants."