Alexander Zverev comme à son habitude enchaîne les matches en 4 ou 5 sets en Grand Chelem. Malgré sa présence dans le top 10 depuis maintenant plus de deux ans, l'Allemand peine à progresser en terme de régularité et de rigueur. Pour atteindre son premier quart de finale à New York, Zverev devra battre Diego Schwartzman. Un joueur qui a la fausse réputation d'être un pur terrien. Son parcours sur cet US Open avec trois victoires nettes et sans bavure sans aucun set concédé face à Haase, Gerasimov et Sandgren.

Notre consultant Florent Serra vous présente cette rencontre.

C'est l'oeil du pro !

"C'est un match plutôt serré sur le papier avec un Zverev qui ne fait pas sa meilleure saison. Il a été dans le doute toute l'année et paradoxalement c'est en Grand Chelem où il a été plutôt performant par rapport à ses résultats passés. Zverev continue de montrer autant d'irrégularité sur ses trois premiers tours très compliqués où il a encore commis beaucoup de fautes. Contre Bedene qui n'est pas du tout un joueur sur le papier qui devrait lui poser des problèmes, il s'impose à l'arrache en 4 sets alors qu'il aurait même pu être mené 2 sets à 0. Il a des passages où il joue très bien puis ensuite des passages où il donne beaucoup trop de points. Il a commis 57 fautes directes contre Albot, 53 contre Tiafoe et 48 contre Bedene dont 26 doubles fautes sur l'ensemble des trois matches. Même lorsqu'il sert bien, il arrive à se mettre en danger ses mises en jeu. Il a concédé 24 balles de break depuis le début du tournoi mais il en a sauvé que 10. En 14 sets disputés, c'est assez raisonnable mais aujourd'hui, il va affronter l'un des meilleurs retourneurs du monde."

"Parmi les joueurs en activité, Diego Schwartzman se situe juste derrière Murray (32,47%), Djokovic (32,32%) et Nadal (29,05%) en terme de jeux remportés sur les services adverses avec 29,01% pour l'Argentin. Sur les secondes balles de Zverev, il pourra lui mettre une grosse pression, le faire douter et lui faire forcer ses secondes pour provoquer des doubles fautes."

"Physiquement, Schwartzman sera beaucoup plus frais que Zverev. Si ce match doit partir dans une grosse bagarre en 4 ou 5 sets, je donne un petit avantage à Schwartzman. Et surtout l'Argentin arrive avec beaucoup de confiance sur ce match. Il a remporté son premier titre sur dur cet été à Los Cabos. La tactique pour Schwartzman sera de faire jouer Zverev et de provoquer des fautes avec des prises de balles tôt. Avec son revers long de ligne à plat, l'Argentin pourra empêcher Zverev de se décaler autour de son revers et d'envoyer son coup droit. Là où il est bon aussi l'Argentin, c'est lorsqu'il arrive à trouver des petites zones courtes croisées. Il va devoir les utiliser pour faire courir Zverev."

"Zverev va devoir s'appuyer sur une grosse première balle pour espérer battre Schwartzman. L'Argentin a déjà bien joué à l'US Open avec un quart de finale en 2017 donc si l'Allemand n'est pas un peu plus constant dans ce match, il pourrait passer à la trappe. Il est souvent mis en difficulté par les joueurs qui commettent très peu de fautes. C'était le cas d'Albot. Ca sera un peu moins le cas de l'Argentin. Après Zverev reste sur le papier un joueur de calibre supérieur à Schwartzman, beaucoup plus puissant et qui a tout pour faire reculer Schwartzman et lui faire faire l’essuie-glace. Mais il n'est pas à son meilleur niveau, il est moins solide que la saison dernière sur dur."

"Schwartzman aime bien prendre la balle tôt, il est très solide côté revers. C'est sur son coup droit où il peut être pris de vitesse puisqu'il aime avoir un peu de temps pour préparer ses frappes. Il ne varie pas énormément mais c'est un petit gabarit qui compense avec beaucoup d'agressivité et de mobilité. Il joue très bien sur ce tournoi. Il est très solide et il fait peu de fautes."

"Sur ce match, je sens bien une victoire de Schwartzman si Zverev continue de montrer autant d'inconstance. Quand il est en défense côté revers, Schwartzman est capable de trouver des bons angles. Il faut que Zverev sans se précipiter arrive à trouver des trajectoires bombées et lourdes comme il est capable de le faire pour faire reculer l'Argentin et le faire jouer au dessus de l'épaule. Zverev ne devra pas manquer les opportunités sur les balles courtes de Schwartzman. C'est sur ces balles que le jeu de jambe avant/arrière de Zverev sera primordial. Il rate beaucoup d'approches au filet. Il n'est pas confiance au filet, ce n'est pas un volleyeur naturel et comme il vendange ses volées, cela ne l'incite pas à l'aller vers l'avant. Pourtant il le faudra s'il veut battre Schwartzman qui est un excellent contreur."

"Zverev devra surtout être très offensif et efficace sur ses retours face aux secondes balles de l'Argentin qui ne sont pas très puissantes. Schwartzman est friable sur ses mises en jeu. Il concède toujours au moins 1 ou 2 balles de break par set. Zverev devra être très efficace pour les convertir sinon il va douter et à l'inverse renforcer la confiance de l'Argentin."

L'avis de Florent Serra : les deux joueurs remportent un set