Daniel Medvedev va disputer ce vendredi sa première demi-finale en Grand Chelem. A 23 ans, le Russe a vécu une ascension fulgurante depuis 18 mois et son premier titre à Sydney début 2018. Le voilà désormais numéro 4 mondial, le meilleur joueur du monde en dehors du Big Three. Malgré la fatigue, malgré l'adversité et la qualité de ses adversaires, Daniil Medvedev vient d'enchaîner une 19ème victoire sur ses 21 derniers matches depuis fin juillet.

Mais la présence de son adversaire est encore plus étonnante. Ce n'est évident pas le talent qui manque à Grigor Dimitrov mais plutôt un manque de confiance et de résultats cette saison. Descendu à la 78ème place mondiale cet été, le Bulgare n'avait pas enchaîné trois victoires consécutives depuis Melbourne en janvier. Il avait perdu 5 fois dès le premier tour sur les 6 derniers tournois qu'il avait disputés. Mais l'ancien numéro 3 mondial avait encore au fond de lui cette petite étincelle et cet orgueil qui lui a permis de battre Roger Federer en quarts de finale pour la première fois de sa carrière après 7 échecs consécutifs.

Florent Serra est évidemment surpris de retrouver ces deux joueurs dans le dernier carré de cet US Open. Mais pas pour les mêmes raisons. Il vous présente cette affiche, 3ème opus entre Medvedev et Dimitrov. Le vainqueur jouera sa première finale en Grand Chelem.

C'est l'oeil du pro !

"Je suis très étonné par les qualités physiques de Medvedev. Très honnêtement, je ne le pensais pas capable de tenir face à Stan et au contraire, je trouve qu'il a mieux fini le match qu'il ne l'a commencé. Il enchaîne son 22ème match en un peu plus d'un mois. C'est du jamais-vu sur cette tournée américaine très éprouvante physiquement et nerveusement. Dans sa tête, il n'y a plus rien qui compte à part gagner. Il arrive à faire abstraction de sa fatigue, de ses douleurs physiques, du public, de ses doubles fautes et de ses adversaires. Il est en mission. Il sait qu'après l'US Open, il va pouvoir se reposer 2 ou 3 semaines donc il jette toutes ses dernières forces sur cet US Open."

"Je pensais que Stan arriverait à le faire déjouer avec sa puissance mais le Suisse a totalement déjoué. Il n'était pas du tout à son meilleur niveau sur ce match et Medvedev en a profité pour le faire jouer constamment des coups supplémentaires. Même diminué, le Russe a eu une couverture de terrain incroyable. Il a été aussi très malin tactiquement avec beaucoup d'amorties que Stan n'a pas su contrer. Et surtout, Wawrinka a fait trop de fautes mais Medvedev l'a amené là-dedans."

"Dimitrov lui a bénéficié d'un bon petit tableau. Au premier tour, il bat Andreas Seppi en 4 sets puis ensuite, il profite du forfait de Coric pour jouer le lucky loser Majchrzak. Et hier, il tombe sur un Federer qui se bloque la nuque. Tout ça lui a permis de reprendre confiance. Son niveau de jeu s'est nettement amélioré mais surtout, il a eu cette victoire référence face à De Minaur en 3 sets. Enfin, le Bulgare a été capable de faire jouer ses adversaires sans tenter de finir les points trop vite avec des coups parfaits qui ces derniers mois finissaient dans le filet ou en dehors du court. Il a su être patient et moins chercher systématiquement l'excellence dans ses frappes. Depuis le début de saison, il tentait trop de choses difficiles et parfois il surjouait tellement qu'il multipliait les fautes. Cela le frustrait. Là il temporise, il alterne bien les slices et les accélérations. Il sert aussi très bien."

"Sur ce match, je ne sais plus trop quoi penser du physique de Medvedev. S'il arrive à récupérer, je ne vois pas en quoi il ne pourrait pas aussi faire déjouer Dimitrov comme il a fait déjouer tous ses adversaires depuis un mois sauf Nadal et Kyrgios. Il va être capable de contrer le Bulgare, de l'emmener dans un faux rythme et il va le faire rater. Et tactiquement, comme il est un peu fatigué, il n'hésite plus à monter au filet et par rapport au début, ce n'est plus du tout le même joueur qui était trop dans une stratégie passive et défensive à faire l'essuie-glace au fond du court. Il est capable maintenant en deux coups de raquette de finir les échanges. S'il continue à être aussi agressif en demi-finale en ayant toujours une couverture de terrain défensive aussi parfaite, il est le favori logique de ce match."

"Medvedev a un revers long de ligne très utile à plat avec une bonne longueur de balle qui a beaucoup gêné Stan en quarts. Il sera tout aussi efficace face à Dimitrov qui lui aussi a un revers à une main. Le Russe pourra lui prendre du temps et enchaîner ensuite avec son coup droit. C'est un bel affrontement. Sur ce que j'ai vu, je vois Medvedev passer s'il ne craque pas physiquement."

"Medvedev renvoie tout et il trouve une belle longueur de balle même en défense. Même si Dimitrov est capable de surprendre Medvedev avec son slice de revers, le Bulgare a-t-il assez de repère, de victoires et de confiance pour battre Medvedev ? Moi je pense qu'il va être un peu juste."

L'avis de Florent Serra : victoire de Medvedev