Daniil Medvedev va disputer à 23 ans sa première finale de Grand Chelem. Il n'était que 99ème mondial début 2107 avec seulement 5 victoires sur le circuit ATP. Pour sa troisième saison au plus haut niveau, il est désormais 4ème mondial. Et son ascension n'est pas fini puisque le Russe a moins de 1000 points à défendre jusqu'à la fin de saison. Il vient d'en récupérer 3100 grâce à ses 4 finales consécutives à Washington, Montréal, Cincinnati et New York.

Comme à son habitude, Medvedev a adopté une tactique payante face à Grigor Dimitrov : se positionner en fond de court et tout renvoyer jusqu'à épuisement et disparition de l'adversaire. Tout s'est joué dans le premier set dans cette demi-finale. Une première manche très serrée où Dimitrov a réussi à perturber le Russe plus que les autres. Le Bulgare aurait sûrement mérité mieux mais il s'incline 3 sets à 0. Un score très sévère qui en reflète pas la physionomie du match (seulement 11 points d'écart en faveur de Medvedev sur l'ensemble du match).

Medvedev (23 ans) est le plus jeune finaliste de l'US Open depuis Novak Djokovic en 2010. Sauf que personne dans l'histoire du tennis n'avait remporté 20 matches sur 22 lors de cette tournée d'été américaine : "Lorsque je suis arrivé aux Etats-Unis en juillet, je ne pensais pas cela irait si bien pour moi. Je dois le dire, j'aime les Etats-Unis."

Medvedev est le premier joueur né dans les années 90 à disputer une finale de Grand Chelem sur dur et le troisième toute surface confondue après Dominic Thiem à Roland Garros et Milos Raonic à Wimbledon.

Depuis 2005, la Russie attend qu'un de ses représentants se qualifie pour une finale de Grand Chelem. Daniil Medvedev a rejoint Marat Safin qui avait gravi une marche supplémentaire en remportant l'Open d'Australie face à Hewitt.