Les jeux d’argent en Suisse, ça devient très compliqué.

Voici comment se passe le marché des paris sportifs de l'autre côté des Alpes. Une actualité racontée par un tipster suisse sur twitter @HellProno12
Merci à lui pour ce témoignage !

Pour commencer, il faut savoir que le 10 juin 2018, la loi sur les jeux d’argent acceptée par près 73% de ‘OUI’. C’est à partir de ce jour que les choses vont devenir difficiles. En effet, dès le 1er juillet, un par un, les sites de poker et casino ont vu leurs prestations bloquées dans toute la Suisse. PokersStars a été le premier à être interdit étant un acteur principal dans le monde du poker et quasiment le seul à présenter ce jeu dans notre pays, ça fait mal. À noter, qu’aujourd’hui, il n’y a toujours pas de solutions autres.

Depuis quelques mois maintenant, c’est au tour des sites de paris sportifs de se voir bannis du territoire Suisse. Le premier a été Bwin, qui s’est d’abord transformé en premiumbulls, mais qui a quand même fini par ne plus être disponible. Ces derniers jours, il restait que 2-3 sites de paris accessibles, betclic et pinnacle. Ils sont maintenant bloqués également. On se retrouve avec quelles options ? Une seule (légale du moins), jouer sur le « bookmaker » suisse...

Je veux bien comprendre la loi et le pourquoi du comment (couper les jeux d’argent venant de l’étranger [pour faire simple]). Mais dans ce cas, il faut avoir quelque chose à proposer à la place, une solution de remplacement.

Alors oui le bookmaker suisse est là mais bon.. quelques exemples à suivre. Prenons Berrettini vs Nadal : sur la majorité des book français, les cotes sont réparties entre 11 et 12 pour Berrettini et entre 1,07 et 1,08 pour Nadal. Et sur le book suisse alors ? Berrettini à 6 et Nadal à 1.03...

Un exemple parmi tant d’autres mais que c’est d’un ridicule. Prenons un deuxième exemple pour rire, encore sur du tennis mais cette fois-ci sur un match où les cotes sont plus équilibrées : le double Chan/Venus vs Murray/Mattek-Sands également à l’US Open. Les cotes sur les book français varient mais la tendance est de 2.22 vs 1.65 alors que sur notre ami suisse, les cotes sont de 1,80 vs 1,45. Difficile de trouver de l'intérêt et de l'espérance de gains...

Je pourrais vous donner énormément d’exemples vu que c’est ainsi sur chaque match. Pour en conclure, je rajouterai qu'il est impossible de parier en live sur les compétitions sportives. On est à la limite de l’escroquerie.