Le Moselle Open est le premier rendez-vous indoor de cette fin de saison post-US Open. Présent au calendrier depuis 2003, il a pris la succession du tournoi de Toulouse qui a pris fin après la catastrophe AZF en 2001. C'est la 17ème édition du tournoi cette année. Il est dirigé par Julien Boutter et assisté par Fabrice Santoro, actionnaire du tournoi depuis 2009. En proie à des difficultés financières, le tournoi a failli être racheté fin 2016 par l'homme d'affaires Robert Han puis être délocalisé à Taïwan. Mais après le refus de l'ATP, le tournoi est finalement resté en Moselle grâce au soutien financier de Stéphane Bailly, un chef d'entreprise local qui a fait fortune dans l'automobile.

Le Moselle Open comme tous les tournois qui ont lieu en France fait la part belle aux Bleus qui ont remporté 10 des 16 premières éditions avec en bonus 6 finalistes, soit 50% de probabilité de retrouver un Français en finale. En double, 9 paires françaises ont soulevé le trophée et 4 ont perdu en finale.

La surface du tournoi (Gerflor) est la même que celle de Marseille. C'est l'une des surfaces les plus rapides du calendrier ATP depuis 2017, ce qui a pour conséquence un nombre très élevé de tie-breaks avec en moyenne presque 50% des matches avec au moins un tie-break. Pour la première fois, il n'y aura pas un gros "effet Coupe Davis" puisque seulement deux joueurs (Bedene et Hurkacz) jouaient ce week-end. Les années précédentes, les joutes internationales offraient pas mal de surprises sur les deux premiers tours en raison de la fatigue de certains joueurs qui avaient joué deux matches en 4 ou 5 sets durant le week-end précédent.

Sur les 10 dernières éditions, le nombre d'outsiders atteint 31% (82 sur 264), une moyenne assez standard pour un tournoi ATP 250. Mais les deux dernières éditions (2017 et 2018) ont atteint un pic de 44,5% !

Résultat de recherche d'images pour "gilles metz 2018"

Entre 2003 et 2008, les 8 têtes de série faisaient leur entrée en lice dès le premier tour. Depuis 2009, les 4 meilleures têtes de série sont exemptées de premier tour et entrent dans le tableau en 8èmes de finale.

Sur les 16 éditions du tournoi, la tête de série numéro une du tournoi a réussi à s'imposer seulement à 4 reprises : Robredo en 2007, Monfils en 2009 et Tsonga en 2011 et 2012. Il n'y a eu que deux vainqueurs non-tête de série en 16 éditions : Gilles Simon l'an dernier et Jérôme Haehnel en 2004 qui était issu des qualifications.

Parmi les qualifiés, on peut noter aussi la belle performance de Mischa Zverev qui échoua en finale en 2010 face à Gilles Simon. Plus récemment, l'Allemand Peter Gojowczyk a soulevé le trophée en 2017 en battant Benoît Paire en finale. Sur les 72 qualifiés ou lucky losers dans l'histoire du tournoi, 34 ont réussi à passer le 1er tour (47%).

Sur les 16 éditions du tournoi, les têtes de série sont plutôt performantes avec 68% de présence en demi-finale. Il y a eu au moins 3 ou 4 têtes de série en demi-finale lors de 12 éditions sur 16. Donc c'est logique de les retrouver en finale quasiment à chaque édition.

Voici le bilan des têtes de série depuis 2003 à Metz :
– 52 têtes de série sur 85 ont gagné au 1er tour (61%)
– 69 têtes de série sur 91 ont gagné en 2ème tour (75%)
– 25 têtes de série sur 32 possibles ont atteint la finale (78%)
– 14 titres sur 16 possibles ont été attribués à une tête de série

Sur cette édition 2019, Grégoire Barrère, Rayane Roumane et Antoine Hoang ont obtenu une wildcard, portant le contingent français à 10 en attendant des éventuels qualifiés. Le record est donc toujours détenu par l'édition 2004 (15) devant 2007 (13).

A noter les forfaits de dernière minute de Marin Cilic (gêne au genou) et de Jérémy Chardy (blessure au pied) qui font le bonheur de Bedene et Stebe intégrés directement dans le tableau final.

1er quart de tableau
Dans le premier quart de tableau, on retrouve l'un des favoris du tournoi et la tête de série numéro une, David Goffin. Le Belge est un peu moins performant en indoor (59% de victoires) qu'en outdoor (63% de victoires) avec 1 titre et 4 finales perdues en carrière en indoor contre 4 titres et 2 finales perdues en outdoor. Mais il a remporté le titre en 2014 et atteint les demi-finales en 2016. Aux portes du top 10 (14ème mondial), il a une partie de tableau compliquée sur le papier avec d'abord Carreno Busta.

L'Espagnol revient bien sur cette deuxième partie de saison en 2019 après 3 mois de pépins physiques au printemps. Carreno est lui nettement moins performant en indoor avec seulement 41% de victoires en carrière et un seul titre à Moscou en 2016. En dehors de ce titre où il avait battu Melzer, Dzumhur, Bublik, Robert et Fognini, l'Espagnol n'a atteint qu'une seule fois les quarts de finale d'un tournoi indoor en 15 tournois pour 9 éliminations au 1er tour et 5 au 2ème tour. Les deux joueurs viennent de s'affronter à l'US Open pour une victoire du Belge en 3 sets mais serrée (7-6/7-6/7-5).

L'autre adversaire compliqué à manœuvrer pour David Goffin dans cette partie de tableau est Gilles Simon, le tenant du titre. Le Français a déjà remporté 3 fois le Moselle Open et dispose du deuxième meilleur bilan en Moselle avec 20 victoires pour 7 défaites. Mais Gilles Simon a déjà perdu deux fois en indoor contre Goffin notamment à Marseille cette saison et il reste sur un abandon à l'US Open pour des douleurs au cou. Il a eu deux semaines pour récupérer et on espère qu'il sera à 100% pour défendre son titre.

Bedene lui ne compte qu'une seule victoire en carrière en indoor face au top 50. Le Français Rayane Roumane (19 ans) invité par les organisateurs pourrait s'offrir sa première victoire sur le circuit. Quant à Marius Copil, depuis sa finale à Bâle il y a 11 mois, il n'a plus enchaîné deux victoires consécutives sur le circuit ATP. La qualité de service du Roumain pourrait néanmoins l'aider sur cette surface rapide de Metz comme cela l'avait aidé à Sofia début 2018 où il avait perdu en finale face à Basic. Mais il en faudra un peu plus pour passer un retourneur de la qualité de Goffin en quarts de finale. Si c'est Carreno, alors une surprise est possible.

Résultat de recherche d'images pour "gasquet paire"

2ème quart de tableau
Dans cette partie de tableau, on retrouve quatre Français et Hubert Hurkacz. Si le Polonais a brillé sur dur cette saison, c'est surtout en outdoor. Il n'a pas encore réussi à s'imposer sur le circuit en indoor malgré une belle promesse avec son titre à Brest il y a un an en challenger. Il a été battu cette saison par Gulbis à Montpellier et Tsitsipas à Marseille. Il a également perdu en challenger à Quimper face à Grégoire Barrère. Et c'est justement l'affiche de ce premier tour du Moselle Open. Le Français (98ème mondial) a été invité par les organisateurs. Contrairement à Hurkacz, Grégoire Barrère est lui un pur produit de l'indoor où il vadrouille depuis plus de 5 saisons sur le circuit challenger. Il a remporté 3 titres depuis 18 mois (deux fois Lille et une fois Quimper) mais il peine lui aussi à confirmer sur le circuit ATP avec une seule victoire face à Vesely à Marseille cette saison pour 4 défaites. A noter qu'Hubert Hurkacz a joué 4 matches de Coupe Davis ce week-end sur terre battue. Pas idéal comme préparation...

Parmi les 3 autres Français, on retrouve Benoît Paire qui réalise l'une des meilleures saisons de sa carrière. Paradoxalement, malgré sa qualité de service, l'Avignonais n'a jamais remporté de titre en indoor. Il s'est incliné deux fois en finale à Metz en 2017 face à Peter Gojowczyk et Montpellier en 2013 face à Richard Gasquet. En revanche, il compte 4 titres au niveau challenger. Tête de série numéro 3 du tournoi, il est exempté de premier tour comme David Goffin. Paire pourrait retrouver au 2ème tour justement Richard Gasquet.

Le Biterrois est une valeur sûre en indoor avec 64% de victoires en carrière et 6 titres pour 4 finales perdues. Si Richard Gasquet est un habitué des finales à Montpellier (3 titres et 3 finales perdues), il n'a pas encore réussi à s'imposer à Metz où il n'a atteint qu'une seule fois la finale en 2004, battu par le qualifié Jérôme Haehnel. Il est néanmoins l'un des joueurs les plus en forme après une absence de 7 mois entre octobre 2018 et mai 2019. Récent vainqueur de Paire à Montréal, Gasquet mène 7 victoires à 1 dans les confrontations face à son camarade de Coupe Davis. Mais Gasquet a peu brillé lors de ces dernières venues en Moselle avec une défaite au 1er tour en 2017 face à Istomin et au 2ème tour l'an dernier face à Simon.

Le dernier Français de ce quart de tableau est Antoine Hoang (100ème mondial). C'est lui qui a bénéficié de la 3ème et dernière wildcard du tournoi. Et le tirage lui a été favorable puisqu'il va affronter l'Allemand Stebe qui profite du forfait de Chardy pour intégrer le tableau final. Stebe n'a plus joué en indoor depuis deux ans et sa dernière victoire sur le circuit ATP remonte à février 2017 à Sofia face à Gabashvili. C'est en fait son unique succès en indoor dans sa carrière sur le circuit principal. L'Allemand n'est pas du tout un joueur de dur, encore moins en indoor. Après deux ans de blessure, on l'a vu faire un retour fracassant cet été à Gstaad mais Antoine Hoang pourrait bien signer sa seconde victoire sur le circuit en indoor après celle face à Darcis à Marseille en début de saison. Hoang comme Grégoire Barrère a fait ses bases en France sur le circuit indoor où il a remporté deux ITF et disputé une finale challenger à Orléans l'an dernier en battant notamment Grégoire Barrère. Il s'est aussi signalé cette saison en finale à Rennes où il a été battu par un spécialiste de la surface, Richard Berankis.

Résultat de recherche d'images pour "pouille metz 2016"

3ème quart de tableau
Lucas Pouille est le joueur le mieux classé de cette partie de tableau. Malgré une saison en demi-teinte, le Français est encore 26ème mondial et sera donc exempté de premier tour sur ce Moselle Open qu'il a remporté en 2016 en battant Herbert, Benneteau, Goffin et Thiem. Lucas Pouille s'est aussi imposé à Vienne en 2017 en s'offrant notamment Tsonga, Edmund et Gasquet. Il compte un 3ème titre en carrière en indoor obtenu à Montpellier en 2018 en prenant le dessus sur Paire, Tsonga et Gasquet. Il reste cependant sur 3 éliminations au 1er tour à Stockholm, Bercy et Montpellier et sur 5 défaites consécutives sur dur en ATP 250. Après un bon tournoi de Cincinnati, il a été stoppé au 2ème tour de l'US Open par Daniel Evans. Il a des adversaires à sa portée s'il arrive à jouer son meilleur tennis.

Lorenzo Sonego est principalement un joueur de terre battue où il a encore remporté un tournoi challenger la semaine dernière. Malgré le peu d'expérience de l'Italien en indoor (aucun match ATP à son actif), il a malgré tout remporté un tournoi challenger en Italie en 2017. C'est un joueur complet qui a pris beaucoup de confiance ces derniers mois avec un premier titre sur le circuit ATP à Antalya sur une surface qu'il découvrait. Il n'est pas à sous-estimer, surtout avec sa qualité de service sur une surface aussi rapide.

On retrouve aussi dans ce quart de tableau un ancien vainqueur en la personne de Peter Gojowczyk. En perdition cet été (122ème mondial), l'Allemand a sauvé sa fin de saison grâce à sa demi-finale à Washington. Mais il reste sur 9 défaites lors de ses 14 derniers matches en indoor depuis son titre à Metz en 2017. Il n'a remporté que 6 matches cette saison en dehors de son parcours dans la capitale américaine. Il affronte au premier tour Filipp Krajinovic. Le Serbe est connu pour avoir atteint la finale de Bercy en 2017 mais mis à part ce parcours incroyable qui lui a permis de s'installer durablement dans le top 100, il n'a pas particulièrement brillé en indoor dans sa carrière : 50% de victoires mais aucune qualification dans un dernier carré à part le Masters de Bercy (6 éliminations au 1er tour, 7 éliminations au 2ème tour et 2 quarts de finale).

Enfin, l'inusable Fernando Verdasco tentera de jouer les troubles-fêtes. C'est seulement sa 3ème participation au Moselle Open après 2006 (élimination au 1er tour) et 2015 (battu au 2ème tour par Gilles Muller). L'Espagnol n'est évidemment pas réputé pour ses prestations en indoor mais il est tellement complet, talentueux et puissant qu'il compte malgré tout 52% de victoires en carrière dont un titre à San José en 2010 et deux finales perdues à San José en 2011 et Kuala Lumpur en 2009. L'an dernier, il parvient à se qualifier pour le dernier carré du tournoi de Vienne en battant Herbert, Monfils et Edmund. Et en 2017, il s'était qualifié pour les quarts à Bercy en battant Rublev, Anderson et Thiem. Mais ces deux surfaces sont beaucoup plus lentes que celle de Metz.

Image associée

4ème quart de tableau
Cette dernière partie de tableau est sûrement la plus équilibrée, incertaine et relevée. On y retrouve Jo-Wilfried Tsonga, triple vainqueur ici en 2011, 2012 et 2015. Le Manceau est le meilleur joueur de l'histoire du tournoi avec 82% de victoires (18 victoires pour 4 défaites) dont 3 titres et une finale perdue en 2013. Il est le meilleur joueur indoor de cette édition 2019 du Moselle Open avec 70% de victoires en carrière mais surtout 12 titres ATP et 8 finales. Son dernier trophée remonte à Montpellier en début de saison. Classé à la 61ème place mondiale, Tsonga ne semble pas encore revenu à son meilleur niveau même s'il a sorti par moment cette année des matches de grande qualité face à Khachanov, Federer, Raonic et De Minaur. Il affronte au premier tour Pablo Andujar qui a créé la sensation à l'US Open en atteignant le 4ème tour. Mais en indoor, l'Espagnol n'a tout simplement pas joué depuis 2016. Sa dernière victoire remonte à 2014 à Valence face à Lajovic. Au 2ème tour, Tsonga pourrait affronter Struff qui l'a sévèrement battu à Montréal fin août (6-2/6-2) mais le Manceau pourrait prendre sa revanche dans un contexte différent à domicile et sur une surface qu'il connaît par coeur.

C'est l'une des plus belles affiches de ce premier tour : Struff vs Herbert. Les deux joueurs ont beaucoup progressé ces derniers mois. Les deux joueurs se sont déjà affrontés 5 fois. L'Allemand mène 4 victoires à 1 mais Herbert a remporté l'unique duel qui a eu lieu en indoor (Bâle 2014). Struff n'a encore jamais disputé de finale sur le circuit en indoor mais a perdu 3 fois dans le dernier carré à St-Petersbourg, Metz et Marseille. De son côté, Pierre-Hugues Herbert reste sur une finale à Montpellier en février. Mais sa série de 7 défaites consécutives depuis Eastbourne est assez inquiétante.

La tête de série la mieux classée de ce quart est Basilashvili, 17ème mondial et exempté de premier tour. Le Géorgien est à 53% de victoires en carrière en indoor avec une finale perdue à Memphis en 2017 et deux demi-finales à Metz et Sofia toujours en 2017. L'an dernier, il s'incline en quarts de finale en Moselle face à Nishikori en 3 sets. Le talent de Basilashvili n'est plus à démontrer. Il est évidemment un joueur à prendre au sérieux par rapport à ses résultats depuis deux ans.

Ugo Humbert fait également partie du voyage dans ce 4ème wagon. Qualifié pour la finale d'Istanbul ce dimanche face à Istomin, le Français va-t-il être capable d'enchaîner ? On imagine que les organisateurs devraient le programmer plutôt mardi après-midi. Il va affronter un qualifié. Ugo Humbert a atteint les demi-finales du tournoi de Marseille en février. Sur le circuit challenger, il a remporté deux titres en un an à Ortisei et Cherbourg. Il a évidemment toutes les qualités pour briller en indoor.

Nos prévisions pour les quarts
Goffin vs Simon
Paire vs Barrère
Pouille vs Krajinovic
Basilashvili vs Tsonga