Un duel entre anciens vainqueurs nous est proposé cet après-midi sur le court central de la Sibur Arena entre Dzumhur et Kukushkin qui s'affrontent aujourd'hui pour la 6ème fois dans leur carrière. Dans ce classique de l'arrière-cour du circuit ATP, loin des paillettes du top 10, le Bosnien mène pour l'instant 3 victoires à 2.

Kukushkin est un joueur atypique qui utilise à merveille les variations des effets et les changements de trajectoires. Pour espérer le battre, ses adversaires doivent à tous prix éviter de rentrer dans son jeu et éviter de s'installer dans un faux rythme avec des longs échanges qui très souvent se terminent par une faute directe de l'adversaire du Kazakh.

Pour son premier tour, il a su disposer en 2 sets de l’étoile montante du tennis italien Jannik Sinner mais le deuxième set à laisser entrevoir quelques failles exploitables dans son jeu. Mais Dzumhur n'a pas vraiment le jeu de l'Italien en terme de puissance en coup droit et au service.

Dzumhur sait en revanche comment manœuvrer ce type de joueur puisqu'il a lui aussi toutes les armes pour neutraliser le Kazakh. Il lui faudra prendre le jeu à son compte et garder une bonne longueur de balle.

Vainqueur au premier tour du serbe Tipsarevic, le Bosnien n’a pas été très rassurant. Sur ses mises en jeu il a été souvent mis en difficulté, il s’en sort bien profitant du manque de rythme de son adversaire et d’un abandon sur blessure au 3ème set.

Dzumhur a soulevé le trophée en 2017 et succédé à Kukushkin vainqueur au SPB Open en 2010. Mais les deux joueurs ne sont pas du tout sur la même courbe de confiance et de résultat. Le Bosnien a connu sa meilleur période la saison dernière (23ème mondial). Il a reconnu lui-même que la gloire lui était montée à la tête. En ne respectant plus les fondamentaux d'une carrière professionnelle, il a commencé à enchaîner les défaites, provoquant une petite dépression. Dzumhur est aujourd'hui 86ème mondial. Il n'a remporté que 10 matches cette saison pour 16 défaites.

Face à lui, le Kazakh joue le meilleur tennis de sa vie. 39ème mondial en février, il a réalisé des belles performances en indoor à Vienne (demi-finale) et Marseille (finale). Il est très en confiance, comme le prouve ses victoires incroyables face à Bautista en 5 sets à l'US Open et face à Isner et Struff à Wimbledon.

Kukushkin est le favori des bookmakers par rapport à cette dynamique de résultats mais cela ne veut pas dire que le match ne sera pas serré. Pour espérer gêner Kukushkin, le Bosnien devra élever fortement son niveau de jeu et éviter de tomber dans le piège tactique que va lui tendre le Kazakh.