Jo-Wilfried Tsonga aime les ambiances cloisonnées, cette lumière artificielle inhérente aux tournois indoor. Depuis son premier titre en 2008 à Bangkok en battant Novak Djokovic en finale, il a enrichi son palmarès de 11 titres supplémentaires acquis dans les salles d'Europe, le plaçant statistiquement parmi les tous meilleurs joueurs de l'histoire en indoor. Mais il n'est pas seulement l'homme des tournois 250. En 2008, il remporte le Masters 1000 de Bercy et rate de peu le doublé en 2011, en finale face à Federer. Il compte aussi 4 finales à Vienne et Rotterdam en ATP 500 dont 2 titres.

Triple vainqueur du Moselle Open, le Manceau a mis 4 jeux à entrer dans son tournoi. Mené 4-0 par Andujar au premier tour, il a ensuite remporté 15 des 20 derniers jeux du match face à l'Espagnol avant de dominer comme d'habitude Pierre-Hugues Herbert (6-3/6-4) bien impuissant face son ami Jo. Tsonga se retrouve donc en quarts de finale, opposé à Basilashvili, son premier top 20 en indoor depuis 2017.

Notre consultant Florent Serra a été impressionné par la performance de Tsonga ce jeudi face à Herbert. Il vous présente cette affiche de cogneurs. C'est l'oeil du pro !

"Ils se sont joués deux fois sur terre battue à Lyon et chacun a remporté un match. Mais Jo est plus fort que Basilashvili, surtout en indoor en France. Hier Jo a fait un très gros match. Je l'ai trouvé serein. Cela n'avait rien à avoir avec son début de match face à Andujar où il était arrivé sur le court un peu tranquille, un peu cool en se disant qu'il allait avoir le temps de poser son jeu. Face à Pierre-Hugues, s'il commençait de la même manière, le match aurait vraiment été compliqué pour lui. Mais hier il a été très constant du premier au dernier point."

"A l'inverse, le Géorgien est beaucoup plus inconstant. Je le trouve un peu moins serein depuis quelques semaines qu'il ne l'a été par exemple lorsqu'il a défendu ses points à Hambourg ou à Pekin notamment l'année dernière. Avec sa puissance de frappe, il peut mettre n'importe qui à 10 mètres de la balle, de Roger Federer jusqu'à Djokovic. Il a cette capacité à accélérer qui est vraiment incroyable. Mais Jo montre qu'il est capable depuis un petit moment de temporiser les échanges avec son slice de revers. Il peut ralentir le jeu et accélérer ensuite avec son coup droit. Mais surtout, il sert extrêmement bien en indoor."

"Je ne suis pas sûr que Basilashvili ait beaucoup d'occasions de breaker Jo aujourd'hui. Je pense que si Jo lui met la pression, il est capable de gérer un match serré sans breaker le Géorgien s'il ne se sent pas bien en retour et d'attendre les tie-breaks pour faire la différence. J'ai trouvé qu'il s'était très bien déplacé face à Herbert. Alors ce soir, Basilashvili lui laissera moins de temps pour préparer ses frappes, dans la cadence, mais le Géorgien est capable de beaucoup rater. Dans sa seconde manche face à Maden, il était en dent de scie. Il a fait beaucoup de fautes côté coup droit et il s'en sort bien parce qu'il aurait dû perdre ce set. Jo a le jeu pour prendre de vitesse Basilashvili sur son coup droit et puis surtout, Jo a un gros coup à jouer sur les secondes balles du Géorgien. C'est un joueur qui peut bien servir en première mais qui est friable sur ses secondes. Même s'il a déclaré qu'il avait beaucoup travailler dessus, il reste encore perfectible parce qu'il a du mal à mettre du lift quand il se crispe et il slice beaucoup. Il peut faire aussi beaucoup de doubles fautes."

"Je pense que si Jo lui met la pression sur les secondes comme il l'a fait contre Herbert qui n'a remporté que 43% de ses secondes, il peut faire douter Basilashvili et du fond du court lui faire perdre pied et provoquer des fautes. Il ne doit pas hésiter à varier son jeu pour se donner du temps avec son revers slicé, coup sur lequel je le trouve très solide cette semaine, et changer les rythmes pour surprendre Basilashvili et empêcher le Géorgien de jouer en cadence comme il adore faire. Jo ne devra pas hésiter à monter au filet pour forcer les passings du Géorgien et jouer aussi plein centre. C'est une zone où Basilashvili est un peu négligeant et fait beaucoup de fautes côté coup droit."

Pronostic de Florent Serra
Victoire de Tsonga
Cote :1,52
Bookmaker : Winamax