Lucas Pouille retrouve Filip Krajinovic aujourd’hui pour une place en demi-finale du Moselle Open, deux joueurs sur des formes un peu semblables, qui ne réalisent pas forcément leur meilleure saison d'un point de vue tennistique.

D’un côté, notre Lucas Pouille national qui depuis son coup d’éclat en Australie, n’y arrive plus et produit un jeu en dent de scie alternant entre le très bon et le très mauvais. Grâce à son titre en challenger à Bordeaux, sa demie à Melbourne et son quart à Cincinnati, Lucas Pouille fait pour l’instant une saison comptablement positive avec 22 victoires pour 17 défaites. Sous le joug d'Amélie Mauresmo, il conserve une place honorable au classement mondial puisqu'il est 26e

Avant le Moselle Open, Lucas Pouille s’est marié dans le sud vers Antibes et de nombreux joueurs étaient conviés comme Goffin, Barrère, Herbert ou encore Tsonga pour ne citer qu’eux. On y a vu un Lucas Pouille heureux, épanoui, il était donc envisageable de penser qu’il aurait pu avoir un petit contre-coup émotionnel et physique sur son premier tour. Mais il n’en a rien été : Lucas a fait une très belle rentrée, appliqué et sérieux en ne concédant que deux balles de breaks sur le dernier jeu du match. Il a très bien servi, été très agressif et fait assez peu de fautes. Il s’est donc imposé en deux sets (6-1/6-4) avec une certaine facilité malgré les doutes qui pouvaient planer sur sa condition physique.

Son adversaire du jour est tout autant un cadeau que l’était Sonego hier, c’est-à-dire pas du tout un cadeau. Filip Krajinovic sort d’un premier tour plus que serré face à l’Espagnol Verdasco, en trois manches et un peu moins de deux heures de jeu. Comme Pouille, le Serbe est « descendu » en Challenger pour aller remporter son seul titre de la saison en Allemagne sur terre-battue en mai. Celui qui s’est formé aux Etats-Unis entre 13 et 19 ans, préfère plutôt évoluer sur terre battue qu'en indoor. Mais il compte quand même une finale à Bercy en 2017 et trois quarts de finale à Marseille, Moscou et Montpellier. En terme de bilan, Krajinovic fait une meilleure saison que Lucas Pouille avec 38 victoires pour 15 revers. En indoor , il a concédé des défaites frustrantes face à Berdych et Hurckaz en début de saison.

Sur le plan du jeu, on se retrouve face à face deux joueurs plutôt semblables qui frappent fort du fond du court, avec une grosse première balle. L’un est plus à l’aise que l’autre sur cette surface, puisque Lucas Pouille a remporté Metz en 2016, Vienne en 2017, Montpellier en 2018 et perdu deux fois en finale à Marseille face à Tsonga et Khachanov. Le soutien du public pourrait être important pour Lucas s'il arrive à reproduire une tennis propre sans forcer son jeu comme contre Evans à l'US Open par exemple. Ce sont deux joueurs, qui ont déjà fait preuve de quelques faiblesses sur l’aspect mental donc je pense que pour l’un comme pour l’autre.

Lucas Pouille est légèrement favori de ce match. Il a remporté ses deux derniers duels face au Serbe à Dubaï et Montpellier mais Krajinovic s'était imposé en Challenger en 2013. Les trois rencontres se sont disputés en 3 sets. On pourrait donc avoir encore un match très serré et indécis. Lucas Pouille avait été dominé malgré ses victoires face au Serbe et s'en était sorti grâce à 36 aces marqués en 2 matches. La clé du match semble donc être toute trouvée. Lucas Pouille va devoir très bien servir et s'offrir beaucoup de points gratuits sur ses mises en jeu pour faire douter le Serbe et éviter de trop entrer dans une filière de jeu longue qui pourrait pousser le Français à la faute.

Pour suivre Oversen sur twitter :
https://twitter.com/_Oversen