8 mois que Lucas Pouille attendait de goûter à nouveau à l'odeur d'une demi-finale sur le circuit ATP. Depuis son parcours héroïque à Melbourne en janvier, stoppé par Djokovic à une marche de la finale, le Français va disputer seulement 3 quarts de finale en 16 tournois. Avec cette victoire acquise ce vendredi face à Krajinovic, il a donc l'occasion de disputer sa première finale depuis Dubaï en mars 2018. A cette époque, Lucas Pouille venait de remporter Montpellier et faire aussi une finale à Marseille, des performances qui l'avaient mené à la 10ème place mondiale. Que ce temps semble lointain... Si Pouille est encore 26ème mondial cette semaine, il le doit surtout à sa demi-finale à Melbourne qu'il devra défendre en janvier prochain. Il a l'occasion sur ce tournoi de Metz de se relancer à la fois sur un plan comptable mais surtout au niveau de la confiance.

Face à lui, Jo-Wilfried Tsonga est dans une situation totalement différente. Blessé pendant 7 mois la saison dernière, le Manceau (34 ans) a mis du temps à retrouver un bon niveau. Mais il réalise une saison 2019 plus que correcte avec notamment un titre à Montpellier, une demie à Sydney et à Marrakech. Mais il a aussi réalisé des gros matches sur gazon face à Federer et Raonic et face à Khachanov à Washington. La semaine dernière, son titre remporté à Cassis lui a permis de se repositionner au classement. Il est déjà assuré d'intégrer le top 50 lundi prochain même s'il perd face à Pouille. S'il se qualifie pour la finale, il remontera à la 42ème place. En cas de titre demain, Jo Tsonga sera 39ème mondial. Il aborde cette demi-finale avec beaucoup de confiance : "Je suis très content de mon match face à Basilashvili. J'ai fait un match très solide dans la lignée de ce que j'ai fait jusque-là cette semaine, voire mieux. J'ai très bien servi, j'ai été solide tout au long du match. Ce ne sont pas les victoires qu'on préfère quand ça s'arrête comme ça sur un abandon, je ne m'y attendais pas du tout car le jeu était toujours très serré. Je pense que ce double break dans le 3ème set m'a permis de faire la différence et de le faire arrêter. Je joue très bien. Il y a eu une grosse bataille malgré tout. Demain (ce samedi) est un autre jour. Je suis déjà content qu'on soit tous les deux avec Lucas en demi-finale."

Résultat de recherche d'images pour "tsonga pouille"

C'est la 5ème fois que les deux amis vont s'affronter sur le circuit. C'est un petit clin d'oeil de les retrouver face à face en demi-finale, une semaine après le mariage de Lucas Pouille où Jo Tsonga était invité. Le Manceau avait remporté les deux premiers duels en 2016 à Monte Carlo (6-4/6-4) et en finale à Marseille en 2017 (6-4/6-4) mais Lucas Pouille a comblé son retard en finale à Vienne fin 2017 (6-1/6-4) et à Montpellier début 2018 sur abandon.

Lucas Pouille a un bilan en indoor de 31 victoires et 20 défaites (61%) pour 5 finales dont 3 titres. Au même âge, Jo-Wilfried Tsonga comptait 31 victoires et 15 défaites (67%) pour 3 titres en 3 finales disputées. En réalité, Jo Tsonga a éclaté assez tard sur le circuit en 2008 avec sa finale à Melbourne puis son premier titre à Bangkok à 23 ans. Pouille a lui été plus précoce d'une année avec son premier trophée à Metz en 2016 à l'âge de 22 ans.

Pour le Nordiste, c'est toujours un plaisir d'affronter son ami : "Contre Jo, l'important c'est de bien servir parce que lorsqu'il a la main sur l'échange, il est très difficile à manœuvrer. Il faudra passer un maximum de premières pour éviter qu'il puisse dicter les échanges. Au retour, je vais devoir jouer comme aujourd'hui face à Krajinovic, même si Jo sert mieux, c'est-à-dire mettre un maximum de retour dans le court, de l'agresser sur ses secondes balles. C'est un match difficile parce que lui aussi lorsqu'il arrive en fin de tournoi, il joue de mieux en mieux. Jo c'était un peu mon grand-frère à mes débuts notamment en Coupe Davis. On discutait beaucoup et depuis on est devenu très proche. Il m'apporte beaucoup dans nos discussions sur la façon de gérer ma carrière. Mais une fois qu'on est sur le terrain, on est adversaire."

Sur le papier, voir Tsonga légèrement favori semble donc logique. Le match pourrait être serré mais la puissance du Manceau au service et en coup droit, sa régularité dans le jeu, sa capacité à changer de rythme et sa maîtrise de la surface peuvent justifier cette tendance en sa faveur. Pouille sert bien mais moins bien que Tsonga. Pouille est aussi moins constant dans ses matches et moins patient dans les échanges. Pouille a un petit peu moins de variété dans son jeu. Si Tsonga joue son meilleur tennis, il devrait s'imposer. Tout dépendra de la première balle de Tsonga. En cas de défaillance, Pouille pourrait en profiter.

Pronostic de la rédaction
Victoire de Tsonga
Cote : 1,74
Bookmakers : Betclic, FDJ, Unibet