C'est la 4ème édition du tournoi de Chengdu sur le circuit ATP. La Chine commence peu à peu à s'installer sur la planète tennis. Ce tournoi ouvre la tournée asiatique qui dure 3 semaines avant que les joueurs reviennent en Europe pour finir la saison en indoor.

On va être clair : les favoris ne sont pas à la fête sur ce tournoi. Si vous avez envie de faire confiance aux statistiques, évitez de jouer les favoris durant tout le tournoi. Chengdu est tout simplement depuis 3 saisons le tournoi avec le plus de surprises : 51% en moyenne de matches où le favori est battu (41 sur 80) avec un pic à 58% en 2017 (15 sur 26).

Les conditions de jeu y sont habituellement très éprouvantes puisqu'on atteint régulièrement un taux d'humidité supérieur à 80% ! Au niveau des températures, on annonce entre 20 et 28 degrés toute la semaine prochaine avec quelques passages de pluie mardi.

Les têtes de série sont rarement à la fête sur ce tournoi avec un taux de présence en demi-finale de seulement 50% (6 têtes de série en demi-finale sur 12 possibles). Ce qui offre des perspectives de victoire pour les qualifiés avec par exemple l'an dernier, le sacre de Bernard Tomic ou encore le quart de finale de Taylor Fritz en 2017.

Fabio Fognini en 2018 et Albert Ramos en 2016 sont les deux seules têtes de série à avoir atteint la finale. Sinon, il y a eu de grosses sensations avec le titre de Khachanov en 2016 (101ème mondial à l'époque) coté à 66 ou encore celui d'Istomin en 2017 coté à 40.

Sur les trois premières éditions, voici le bilan des têtes de série :
– 7 têtes de série sur 12 ont gagné au 1er tour (50%)
– 9 têtes de série sur 19 ont gagné en 2ème tour (47%)
– 2 têtes de série sur 6 possibles ont atteint la finale (33%) dont aucun titre.

Concernant les Chinois, ils n'ont pas encore trop brillé au 1er tour sur ce tournoi avec 2 victoires (Lu en 2017 et Wu en 2016) pour 4 défaites.

Prize Money du tournoi
Défaite au 1er tour : 11.000€
Défaite au 2ème tour : 18.400€
Défaite en quarts : 31.600€
Défaite en demie : 56.500€
Défaite en finale : 102.200€
Titre : 191.000€

1er quart de tableau
John Isner est la tête de série numéro une du tournoi. Le géant américain présent ce week-end à la Laver Cup aura quelques jours pour se reposer et préparer sa tournée asiatique. En 13 participations dans un tournoi chinois, Isner n'a atteint qu'une seule fois les demi-finales et 4 fois un quart de finale. Pas ridicule mais pas non plus à la hauteur de son palmarès sur les autres tournois sur dur, notamment aux Etats-Unis. Il pourrait affronter dès son entrée en lice le Biélorusse, défait en demi-finale à St-Petersbourg samedi par Medvedev. Un obstacle a priori accessible pour l'Américain qui s'il se qualifie aura la tâche beaucoup plus dure en quarts de finale face à Berankis ou Shapovalov à moins qu'un qualifié (Klahn ou Jung) vienne surprendre tout le monde. Le Canadien n'a encore jamais affronté Isner en carrière. Berankis en revanche a perdu 3 fois contre lui mais toujours dans des recontre serrées. Shapovalov arrivera lui aussi de Genève. Il aura moins de récupération qu'Isner puisqu'il jouera le premier tour mardi. Il a peu d'expérience en Chine (4 matches). Berankis lui, à part une finale en challenger, n'a jamais spécialement brillé en Chine non plus.

2ème quart de tableau
Dans ce deuxième quart, Benoît Paire sera-t-il présent ? Il a émis le doute sur sa présence. De toute façon, il n'a jamais vraiment brillé dans des conditions lourdes et humides. L'Avignonnais a très peu joué en carrière en Chine (seulement 6 tournois) et jamais atteint un 3ème tour.

Carreno Busta opposé à Albot sera l'affiche du premier tour. Si PCB a peu brillé en Chine, Albot reste sur deux saisons très solides avec 2 titres et une finale en challenger.

Deux autres têtes d'affiche sont présentes dans cette partie de tableau : Verdasco et Edmund. L'Espagnol est rarement gêné par les conditions de jeu chaudes et humides mais à part sa demi-finale à Shenzhen l'an dernier, il a perdu 6 fois d'entrée et 3 fois au 2ème tour sur ses 10 derniers tournois chinois... Le Britannique en revanche semble bien apprécier la Chine avec un quart à Shanghai et une demie à Shenzhen la saison dernière. Il est pourtant loin de son meilleur niveau cette saison (69ème à la Race).

Le jeune Popyrin, issu des qualifications, jouera Verdasco au premier tour. Son jeu offensif et sa puissance pourrait lui permettre de créer la surprise. Nous vous en parlions il y a deux semaines sur le site, l'Australien a un gros potentiel. Il doit maintenant progresser et obtenir des résultats pour le confirmer. Pourquoi pas sur ce tournoi ? L'an dernier, il remportait le tournoi challenger de Jinan en enchaînant 8 victoires consécutives...

3ème quart de tableau
Grigor Dimitrov va-t-il confirmer son nouvel élan affiché depuis le mois d'août et confirmé à l'US Open ? Sa demi-finale à New York lui a permis de faire un bond immense au classement et d'être la 4ème tête de série du tournoi et donc exempté de premier tour. Il affrontera pour son entrée en lice Dan Evans ou le Chinois Bai. Après des débuts difficiles, le Bulgare a plutôt brillé en Chine ces dernières saisons avec une finale et une demie à Pekin et une autre demie à Chengdu. Dan Evans lui n'a plus joué en Chine depuis un tournoi ITF en 2011...

L'autre tête d'affiche de cette partie de tableau est Taylor Fritz qui aura moins de 48 heures pour quitter Genève et jouer son premier match face à Bublik. Demi-finaliste l'an passé ici, le jeune Américain a quelques points à défendre. Il avait également atteint les quarts de finale sur ce même tournoi en 2017 en sortant des qualifications. Il est sorti aussi deux fois des qualifications à Shanghai pour perdre au 2ème tour pour s'incliner face à Bautista et Querrey. Fritz semble donc très à son aise dans l'Empire du milieu. Bublik va disputer son premier match ATP en Chine. Son bilan en challenger est de 6 victoires pour 4 défaites.

En trouble-fête dans ce quart de tableau, nous avons le Canadien Pospisil et l'Australien Thompson. De retour de blessure cet été, Pospisil aime bien la Chine. Il y joue beaucoup, y gagne beaucoup (Gasquet, Karlovic, Dimitrov, Fritz, Albot) et quand il perd c'est avec les honneurs : Nadal (7-6/6-4), Bautista en 3 sets ou encore Djokovic (6-4/6-4). Il devra se défaire de Thompson au premier tour qui a lui aussi pris souvent ses quartiers en Chine (53 matches en carrière) mais plutôt en challenger.

4ème quart de tableau
Felix Auger-Aliassime vit son premier trou d'air dans sa jeune carrière. Très vite porté très (trop ?) haut, le jeune Canadien a signé beaucoup de records et semble subir ces derniers mois un léger contre-coup. Une réaction est attendue sur cette fin de saison. Le talent, il l'a. Il faut donc que la tête suive maintenant et qu'il accepte ce nouveau statut. Après son quart de finale de l'an dernier à Chengdu pour son premier tournoi en carrière en Chine, il revient se relancer. Mais sa partie de tableau est relevée mais abordable.

Pour son entrée en lice au 2ème tour, il pourrait affronter Chung ou Sousa, deux joueurs très difficiles à manoeuvrer, très solides en défense. Ca sera un gros test pour Auger. Le Sud-Coréen a remporté le challenger de Chengdu au mois d'août après des mois d'absence pour blessure. Brillant en challenger, Chung n'a pas encore confirmé sur le circuit ATP en Chine mais les conditions de jeu ne devraient pas le gêner. Demi-finaliste à Chengdu l'an dernier, Joao Sousa arrivera en confiance après son bon tournoi de St-Petersbourg cette semaine.

Pour atteindre le dernier carré, Auger devra aussi se défaire de Fucsovics, Lajovic ou Londero. Le Hongrois est en manque de confiance et pourrait tomber sur un os face au qualifié Majchrzak. De la confiance, Lajovic n'en manque pas puisqu'il vit sa meilleure saison en carrière. Le Serbe a déjà brillé en Chine (11 victoires pour 6 défaites) à l'image de ce quart de finale à Pekin l'an dernier. Sans expérience sur dur avant cette saison, l'Argentin Londero a montré beaucoup de belles choses ces dernières semaines face à Querrey, Djokovic, Berrettini et Garin. Pas impossible de le voir gêner Lajovic voire de passer quelques tours...

Nos avis pour les outsiders (bookmakers : Betstars et Winamax)
Edmund @17
Popyrin @42
Albot @51
Berankis @51
Pospisil @67