On a déjà tout dit tout ces derniers jours sur Jo-Wilfried Tsonga et sa capacité à briller en indoor. Il a prouvé une nouvelle fois cette semaine que les conditions de jeu en indoor lui convenait à merveille. Il est en piste ce dimanche pour un 13ème titre en salle, ce qui lui permettrait d'égaler Andy Murray et de monter sur le podium des plus grands palmarès de l'histoire en indoor.

Titré en Moselle en 2011, 2012 et 2015, le Manceau a l'occasion de rajouter une 4ème fois son nom au palmarès de ce tournoi, ce qui lui permettrait d'intégrer le top 40 mondial et de remonter à la 29ème place à la Race. Une belle performance pour ce joueur de 34 ans qui a vécu presque une saison blanche l'an dernier en raison d'une blessure au genou.

L'adversité est montée d'un cran à chaque tour cette semaine pour Jo Tsonga. Après une mise en route difficile dans le premier set face à Andujar, le Français a déroulé facilement les deux sets suivants 6-1/6-2. Au 2ème tour, Pierre-Hugues Herbert n'était pas en mesure de contrer la puissance de Tsonga, notamment au service (6-3/6-4). En quarts, il a du concédé un set à Basilashvili avant de s'imposer dans un match intense qui aura provoqué l'abandon du Géorgien en fin de match. En demi-finale, il a fallu deux tie-breaks pour que Tsonga prenne le dessus sur Lucas Pouille qui pourrait s'appuyer sur ce Moselle Open pour finir la saison sur une note positive. Tsonga ne s'est procuré aucune balle de break face à Pouille mais fait la différence sur les secondes balles. Si le Manceau a été intraitable aussi bien en première (87%) qu'en seconde (76%), Pouille a lui perdu quelques points précieux dans les jeux décisifs sur ses secondes et finira avec seulement 56% de points remportés sur ses deuxièmes balles.

Résultat de recherche d'images pour "bedene metz"

Jo-Tsonga aura le même genre de match en finale face à Bedene. Le Slovène sert même encore mieux que Pouille ces dernières semaines et pourrait poser beaucoup de problème au Français comme il en a posé à Paire (4-6/6-1/6-2), Carreno (6-4/7-5) et Goffin (7-6/6-2). Bedene a remporté 92% de points sur sa première balle cette semaine en Moselle (144 sur 157), une statistique incroyable quand on sait les qualités de retour des 3 adversaires cités juste au-dessus... Sur ses secondes, il a aussi été plutôt efficace avec 53% de points gagnés (45 sur 84). Tsonga étant un moins retourneur que Paire, Goffin ou Carreno, l'équation ne sera pas simple pour le Français, toujours en difficulté face aux serveurs de qualité. Sur le papier, Bedene ne joue pas dans la même cour que Raonic, Isner ou Karlovic mais ce qu'il montre depuis l'US Open a de quoi inquiéter Tsonga.

C'est la première fois que Bedene arrivait dans le dernier carré d'un tournoi ATP en indoor, il va donc jouer sa première finale dans ses conditions mais il n'est pas pour autant à sous-estimer pour un possible manque d'expérience. Les deux joueurs vont se retrouver pour la deuxième fois seulement après leur duel en 2013 à Roland Garros remporté par Tsonga 3 sets à 0. Depuis le mois d'août, Bedene est sur une excellente dynamique avec un titre en challenger sur dur à Portoroz, deux matches très sérieux face à Paire et Zverev à l'US Open et donc cette semaine quasi parfaite en Moselle.

Les bookmakers placent Jo Tsonga largement favori. Le match pourrait être plus serré que prévu. Une surprise est-elle possible ? Bedene attend toujours son premier titre sur le circuit ATP après 3 finales perdues à Chennai en 2015 face à Wawrinka, à Budapest en 2017 face à Pouille et à Buenos Aires en 2018 face à Thiem.

Pronostic de la rédaction
Bedene marque plus de 11,5 jeux dans le match
Cote : 1,60
Bookmaker : Betclic, unibet, winamax