Le jeune Australien a du talent c'est certain. Formé à l'académie Mouratoglou, Alexei Popyrin a tout pour devenir un futur top player mais pour l'instant, il peine à le montrer sur les courts.

Il vient d'avoir 20 ans et peine à s'éloigner de la 100ème place mondiale (90ème). C'est un joueur complet capable de bien jouer sur les trois surfaces mais c'est sur dur que son jeu s'adapte le mieux.

Nous avions mis en ligne un portrait de lui il y a quelques jours. Il a beaucoup d'ambitions. Il rêve de se frotter aux meilleurs joueurs du circuit et aimerait par dessus tout s'éviter de passer par les qualifications à chaque tournoi. Il s'est sorti d'un match piège face à Istomin ce week-end mais ce succès au bout du 3ème set a dû lui donner beaucoup de confiance avant d'affronter Fernando Verdasco. L'Espagnol (35 ans) réalise une saison très moyenne mais se maintient encore à la 35ème place mondiale grâce à ses bons résultats acquis en fin de saison dernière (demie à Shenzhen et demie à Vienne).

Image associée

A regarder les derniers résultats de Verdasco en Chine, on pourrait penser qu'il aime bien y jouer. Mais sa demi-finale à Shenzhen la saison dernière est l'arbre qui cache la forêt... Entre 2017 et 2014, il a perdu 5 matches sans aucune victoire. Il faut remonter à 2013 pour le voir passer un premier tour et c'était face à Zhang (271ème) à Shanghai et Devvarman (97ème) à Pekin. Ses autres victoires ont été face à Juan Monaco et Go Soeda en 2012. En 2011, il bat Li, Cipolla et Llodra... Bref, pas vraiment des cadors... Sinon, il a perdu contre Cilic, Querrey, Berdych, Djokovic, Raonic, Dimitrov, Tomic, Pouille, Lajovic, Fognini...

Evidemment Popyrin ne fait pas encore partie de cette caste de joueurs mais sa puissance au service pourrait vraiment faire mal à Verdasco.

Il pleut actuellement à Chengdu et il va pleuvoir jusqu'à demain midi sur place. Le match va donc se jouer sous un taux d'humidité record de presque 90%... C'est un facteur à prendre en compte. Popyrin est déjà bien acclimaté à ces conditions avec deux matches dans les jambes.

Verdasco est annoncé légèrement favori de ce match mais c'est une situation qui réussit guère à l'Espagnol puisque cette saison, il a disputé 8 matches avec une cote entre 1,50 et 1,80. Il en a perdu 6 pour seulement 2 victoires dont une face à Fabbiano à Wimbledon...

C'est le moment ou jamais pour Popyrin de confirmer ses bons parcours à Atlanta et l'US Open. En cas de victoire, il affronterait le Chilien Garin, un adversaire à la portée de l'Australien sur dur. Ce duel est un classique du genre entre l'expérience et la jeunesse. Popyrin a un bilan très honorable de 6 victoires pour 5 défaites face aux gauchers sur dur en carrière. Notamment cet été face à Delbonis et Monteiro, deux joueurs puissants au profil un peu similaire à Verdasco.

Popyrin est en confiance. Il a réalisé un bon US Open et poursuivi sur ces qualifications de Chengdu. Popyrin a remporté le tournoi challenger de Jinan l'an dernier en enchaînant 8 victoires consécutives. Il semble donc s'adapter parfaitement aux conditions de jeu.

Pronostic de la rédaction
Victoire de Popyrin
Cote : 2,15
Bookmaker : Betclic et PMU