Tous les voyants sont au vert pour le Bulgare. La saison tortueuse de Grigor Dimitrov a pris fin à New York avec cette demi-finale aussi inespérée que méritée. Mentalement, Dimitrov a eu un état d'esprit positif malgré deux défaites sévères aux premiers tours de Montréal et Cincinnati face à Stan Wawrika. Deux défaites qui ont finalement servi de déclic au Bulgare, totalement transcendé à l'US Open.

Sur le papier, de par son classement au 12 août 2018, date prise en compte pour déterminer quels joueurs pouvaient accéder au tournoi, Dimitrov devait jouer initialement les qualifications. Mais son parcours à New York a changé la donne et poussé les organisateurs à offrir une wildcard au Bulgare. Finalement, avec le jeu des forfaits, il n'a pas eu besoin de cette wildcard. Du coup, au moment du tirage au sort, Dimitrov était tête de série en raison des points pris à l'US Open. Le voilà donc exempté de premier tour et directement envoyé en huitièmes. Quand ça veut sourire...

Pour son entrée en lice, Dimitrov désormais 26ème mondial, va affronter le Britannique Dan Evans pour la quatrième fois en carrière. Comme souvent, avec son style de jeu unique sur le circuit, Evans a toujours gêné Dimitrov : 2 victoires à 1 pour Evans qui a pris au moins un set à chacune des rencontres. En junior en 2007, Evans s'était imposé à l'US Open en 2 sets (6-2/6-3). Dimitrov avait pris sa revanche à Eastbourne en 2011 en 3 sets mais Evans a de nouveau pris le dessus sur le Bulgare en 2016 à Washington à nouveau en deux sets (6-4/6-4). Sur le papier, le match s'annonce donc compliqué pour Dimitrov et peut expliquer cette cote assez haute autour de 1,50.

Résultat de recherche d'images pour "dan evans dimitrov"

Dan Evans s'est qualifié par un trou de souris au premier tour face au chinois Yan Bai (222ème mondial) au tie-break décisif du 3ème set alors que le Chinois servait pour le match à 5-4. C'était d'ailleurs le premier match en carrière du Britannique en Chine sur le circuit ATP. Il n'avait plus foulé un court chinois depuis 2011 et un match en ITF. Assez surprenant mais après vérification, il n'a en effet jamais joué à Shanghai, Pékin, Shenzhen ni Chengdu ni même à Hong Kong ou Kuala Lumpur... Et rien non plus en challenger à part un tournoi sur moquette en 2016 à Taipei.

De son côté, Dimitrov est une icône en Asie malgré des résultats en dents de scie, un peu à l'image de sa carrière. Si tout a bien commencé en 2010 à Bangkok à l'âge de 19 ans avec ses deux premiers titres sur dur en challenger, il a fallu attendre 2014 pour le voir jouer son premier quart de finale sur le circuit ATP à Pékin. C'est d'ailleurs à nouveau dans la capitale chinoise que Dimitrov s'illustrer en 2016 en atteignant la finale et en 2017 avec une demi-finale. Le Bulgare avait perdu en demi-finale à Chengdu en 2016 face à Ramos après avoir battu Lajovic et Schwartzman.

Comme toujours avec Dimitrov, le résultat du match va dépendre de sa motivation mais aussi de sa capacité à varier les échanges, être patient et mettre la balle dans le court quitte à ce que sa frappe ne soit pas immortalisée par les photographes. Il a su très bien le faire à l'US Open.

Il faut que sa technique serve son jeu et non pas que le jeu mette en valeur sa technique...

C'est à ce prix qu'il devrait s'imposer face à Evans qui n'a pas vraiment de coup fort. Très technique, très difficile à déborder, le Britannique fait déjouer ses adversaires par ses variations et ses effets mais sur le papier, il y a un monde d'écart entre les deux joueurs.

Evans ne compte que deux finales sur dur en carrière, toutes deux perdues face à Muller à Sydney en 2017 et contre Albot à Delray Beach cette saison. Evans brille face aux moins bien classés que lui, c'est pourquoi il a remporté 6 titres en challenger sur dur. S'il compte 49% de victoires sur dur sur le circuit ATP, son bilan chute à 26% face au top 20 mondial. Et face aux revers à une main sur dur (membre du top 100), il est à 3 victoires pour 11 défaites.

Bilan de Dimitrov pour son entrée en lice dans un tournoi en carrière sur dur sur le circuit ATP : 69 victoires - 24 défaites (74%)
Dont 10 victoires - 3 défaites en Chine (76