L'Espagnol confirme semaine après semaine qu'il est vraiment de retour à son meilleur niveau. Il est opposé au 2ème tour du tournoi de Chengdu à Benoît Paire, son pire cauchemar depuis un an bien qu'ils s'apprécient dans la vie.

Tout commence fin août 2018 à l'US Open. Carreno se blesse à la cuisse et abandonne face à Joao Sousa. Un temps annoncé forfait, l'Espagnol tient finalement sa place en Coupe Davis deux semaines plus tard face à Benoît Paire mais l'Avignonnais s'impose largement face à un Carreno diminué. PCB tente un retour à Shanghai en octobre mais il est de nouveau sèchement battu par Benoît Paire. Il finit la saison 2018 sur 4 défaites consécutives.

A peine le temps de savourer son 4ème tour à Melbourne que Carreno se blesse à nouveau début février, à l'épaule cette fois. Contraint à l'abandon à Cordoba face à Pedro Cachin, il doit alors s'absenter des terrains pendant presque trois mois. Entre le 28 août 2018 et le 24 avril 2019, il aura donc disputer seulement 10 matches.

Pour son match de reprise, qui Carreno retrouve-t-il face à lui ? Benoît Paire... qui s'impose une nouvelle fois face à l'Espagnol. Carreno va mettre beaucoup de temps à retrouver son niveau et un minimum de confiance. Entre l'appréhension d'une nouvelle blessure et le manque de rythme, Carreno va enchaîner 4 défaites consécutives à Barcelone, Estoril, Madrid et Rome. Il faut attendre Roland Garros pour le voir signer deux victoires très convaincantes face à Sousa et De Minaur. Mais au 3ème tour, le sort lui désigne à nouveau Benoît Paire qui le renvoie à ses pires souvenirs... Non seulement le Français va éliminer l'Espagnol mais celui-ci n'ira pas au bout du match, blessé aux adducteurs...

Résultat de recherche d'images pour "carreno paire roland garros"

Carreno termine donc sa saison sur terre à nouveau dans le doute et au-delà de la 50ème place mondiale, son pire classement depuis 2016. Et voilà qu'arrive le gazon, surface où Carreno attend toujours de gagner son premier match en carrière (6 défaites en 6 matches). Le miracle se produit pourtant avec deux victoires à Antalya notamment une face à Tomic. Mais très vite, Carreno va retrouver ses aises sur terre battue à Bastad et Hambourg. C'est en Allemagne que le déclic se produit. On y retrouve un joueur solide du fond du court, relâché, puissant, déterminé. Carreno élimine Struff puis Fognini avant de s'incliner face Rublev, en fusion dans le 3ème set. Mais l'essentiel n'est pas dans le résultat pour Carreno. Ses sensations sont revenues, il peut donc aborder la tournée américaine en toute sérénité. Pour éviter la surchauffe, il préfère faire l'impasse à Montréal et donne rendez-vous à Cincinnati.

Il va signer dans l'Ohio une belle victoire face à John Isner avant de perdre logiquement face à Djokovic au 3ème tour. En manque de temps de jeu et de points, l'Espagnol s'aligne à Winston Salem. Après deux victoires solides face à Copil et Sonego, le hasard du tableau va remettre sur son chemin Benoît Paire pour la 5ème fois en un an... Et de nouveau le Français va s'imposer comme si les mauvais souvenirs du passé s'étaient ancrés dans le mental de l'Espagnol et le rendaient incapable de jouer son tennis face à Paire...

Une semaine plus tard, il quitte l'US Open au 3ème tour battu par Goffin dans un match très serré (7-6/7-6/7-5) qui aura au moins le mérite de rassurer l'Espagnol sur son niveau. Il prendra même une revanche éclatante à Metz face au Belge totalement dépassé par la puissance, la détermination et la précision de Carreno.

Carreno arrivait donc en Chine avec beaucoup de confiance. Mais son premier tour face à Albot, l'une des bonnes surprises de la saison, pouvait représenter un piège surtout que l'Espagnol n'avait remporté que 2 matches dans sa carrière en Chine... Et bien il a signé sa 3ème victoire ce mardi avec brio, panache et beaucoup de facilité notamment au service (6-3/6-4).

Carreno aborde ce 2ème tour de Chengdu avec 11 victoires sur ses 15 derniers matches. Il est vraiment très proche de son meilleur niveau qui avait fait de lui un top 10 mondial fin 2017/début 2018.

Mais pour la 6ème fois en 12 mois, il va devoir affronter Benoît Paire. Le Français réalise la meilleure saison de sa carrière et mène 4 victoires à 1 en carrière sur dur face à l'Espagnol. Il a clairement un ascendant psychologique. Cependant, le niveau de jeu de l'Espagnol affiché à New York face à Goffin, puis à Metz et face à Albot a fait de lui le favori des bookmakers sur ce match.

Le bilan de Paire en Chine est de 6 victoires pour 6 défaites. Il n'a perdu qu'une seule fois au 1er tour en 6 tournois. Mais il va jouer son 68ème match de la saison. Mais il n'avait joué après Metz en Asie, un enchaînement toujours compliqué surtout qu'il a été malade la semaine dernière en Moselle.

Même s'il est rétabli, il aura la tâche difficile pour battre Carreno, un joueur qui l'avait souvent battu avant septembre 2018 notamment sur terre battue mais aussi une fois sur dur à l'US Open en 2014.

Dernière petite information : les deux joueurs se sont affrontés en finale du tournoi d'exhibition de Rouen le week-end juste avant le Moselle Open et Carreno s'était imposé 6-3/6-4.

Pronostic de la rédaction
Victoire de Carreno
Cote : 1,65
Bookmaker : FDJ, Winamax