C'est le remake de la demi-finale de l’année dernière à Wuhan entre Barty et Sabalenka. On va d’abord parler de la numéro 1 mondiale. Depuis l’US Open, Barty connaît une légère baisse de régime. Ça reste logique, on ne peut pas être autant performante sur une longue durée, d’autant plus en WTA. La raison de cette baisse de régime ? Peut-être par la qualité de ses premières balles. Son pourcentage est moins élevé depuis un certain temps alors que ce fut sa force pendant un long moment. En retour, lorsqu'elle arrive à poser son jeu notamment avec son slice qui lui permet de varier et faire craquer ses adversaires, elle devient vraiment difficile à battre. Pour la déborder, il faut savoir être régulier dans l’échange tout en prenant beaucoup de risques en limitant les fautes. Lorsque l’Australienne se sert de son revers à 2 mains, c’est moins fructueux et c’est là-dessus que Sabalenka pourra s'appuyer. Car parfois, Barty ne peut pas utiliser son slice indéfiniment. Sur ce tournoi, elle est loin d’être irréprochable.

Depuis qu'elle est numéro une mondiale, le 24 juin dernier après son titre à Birmingham, elle semble avoir du mal à assumer ce nouveau rôle. Ses adversaires sont souvent très motivées à l'idée de battre la meilleure joueuse du monde. Caroline Garcia qui est dans une spirale négative a réussit à la faire douter dans un premier tour où Barty est parti souvent à la faute lorsque la Française parvenait à l'agresser. Ensuite contre Kenin, elle a fait parler son expérience pour remporter ce match. Enfin, Martic, une joueuse accrocheuse, aurait pu la faire tomber mais Barty n’a pas paniqué et a gardé sa ligne directrice pour l’emporter mais dans la difficulté en 3 sets. Les points étaient vraiment accrochés.

Résultat de recherche d'images pour "ashleigh barty"

En face, Sabalenka aura beaucoup d'arguments pour la gêner. Depuis un petit moment, la Biélorusse commence à revenir dans le vrai et son tennis très spectaculaire est un plaisir pour les yeux. Souvent irrégulière et décevante, elle parvient malgré tout grâce à son talent à se maintenir autour du top 10 mondial depuis août 2018. Depuis peu, elle fait moins de doubles fautes et c'est un bon indicateur chez elle d'un regain de forme au niveau mental. Elle est en confiance, elle n'a plus besoin de forcer ses secondes balles.

Sabalenka garde son jeu agressif avec une certaine marge de sécurité, son jeu est plus fluide. Cette tournée asiatique est une bonne période pour elle qui n'avait plus enchaîné 4 victoires depuis ce même tournoi de Wuhan la saison dernière qu'elle avait remporté. Son style de jeu est bien adéquat par rapport à la surface et elle avait peut-être besoin de jouer dans l’ombre quelques temps pour récupérer son top niveau et revenir sans faire de bruit. Son début de tournoi est plus que solide avec 3 victories "masterclass" contre Sasnovich, Collins et Bertens. La seule qui lui a posé des soucis reste la Néerlandaise mais le mental d’Aryna a encore joué en sa faveur. Elle ne s’est pas affolé dans le deuxième set et a pu conclure le match. Contre Rybakina en quarts, elle s'en sort en 3 sets mais le 2ème set de la Kazakh était juste parfait, Sabalenka ne pouvait pas faire grand chose. Encore une fois, elle reste calme et s’est appliqué dans le dernier set pour s’imposer tranquillement.

Sabalenka a retrouvé une certaine régularité dans ses attaques et ses belles montées au filet qu’elle maîtrise si bien. Il se pourrait que Sabalenka s'impose comme la saison passée. Aryna a sûrement très envie de sortir cette grande perf' et signer un vrai retour. En gardant une certaine marge de sécurité comme elle sait le faire en ce moment, elle peut déborder l’Australienne sans avoir besoin de forcer ses coups. Dans le jeu, Sabalenka est plus offensive et cela peut faire la différence. La lourdeur de ses frappes de balle peut mettre en grande difficulté Barty. Surtout si Barty continue d'être moins performante au service.

Le pronostic de Reds
Victoire de Sabalenka
Cote : 2,15
Bookmaker : Winamax

Pour suivre Reds sur twitter
https://twitter.com/RedsTeam_Pronos