Alexander Zverev contre Felix Auger Aliassime au 2ème tour d’un tournoi ATP 500, c’est une rencontre que l'on peut légitimement qualifier de grosse affiche. Il y a fort à parier que dans les 2 ou 3 prochaines années, ces deux-là pourraient se rencontrer en finale d’un Master 1000 ou même d’un Grand Chelem. Il leur faudra encore un peu patienter, juste le temps que Roger, Rafa et Nole laissent enfin la place à la nouvelle génération qui aura en fait bientôt 25 ans! C’est ce qui arrive quand on a trois extraterrestres qui glanent près de 60 tournois du Grand-Chelem...et dire que ce n’est pas encore fini.

Zverev et Auger sont les deux joueurs les plus précoces de leur génération. Zverev est entré dans le top 10 mondial à seulement 20 ans puis devenu numéro 3 mondial à 21 ans. Auger rodait à l'entrée du top 20 mondial avant ses 19 ans. Dans le cas d’Alexander Zverev, on est en présence d’un joueur extrêmement talentueux, à qui il ne manque qu’un Grand-Chelem. L’Allemand a déjà prouvé son immense potentiel en s’adjugeant le Masters de Londres l’an dernier en dominant Federer en demies puis Djokovic en finale. On pensait donc que Zverev avait franchi un palier pour pouvoir lutter durablement avec les trois légendes. Son bilan en 2018 de 60 victoires pour 19 défaites avec 4 titres (Londres, Washington, Madrid et Munich) parlait pour lui. Mais depuis, l’Allemand s’est quelque peu perdu en chemin et sa saison actuelle est bien en deçà de ses deux précédentes campagnes : 34 victoires, 19 défaites, 1 seul petit titre à Genève et pas mieux qu’un quart de finale en Grand-Chelem à Roland-Garros. Bien en dessous de ses capacités et de ses attentes.

Actuellement 11ème à la Race, Zverev doit désormais lutter pour accrocher une place au Masters et pouvoir (au moins) défendre son titre. Il semble néanmoins dans une bonne phase comme le démontre son match très sérieux face à l’imprévisible Tiafoe au 1er tour (victoire 6-3 /6-2) qui fait suite à une Laver Cup où sa victoire finale face à Raonic a pu lui redonner la confiance nécessaire pour un nouveau départ. Tout est une question de mental pour Zverev qui a avoué avoir eu du mal à supporter la pression due à son statut de potentiel numéro 1 mondial.

En face de lui, Félix Auger-Aliassime est véritablement un gamin! Né le 8 août 2000, soit 19 ans jour pour jour après son idole, Roger Federer, il n’avait pas 3 ans lorsque le Suisse a remporté son premier Wimbledon ! Professionnel depuis 2017, le jeune Canadien réalise une très belle saison pour son âge (31 victoires pour 20 défaites). Inconnu du grand public en début d’année, il a gagné en notoriété en même temps qu’en talent! Il a déjà atteint 3 finales. Tout d’abord à Rio en février, battu par Laslo Djere, à Lyon ensuite où il s'incline face à Paire en étant blessé et enfin à Stuttgart où il sera dominé par l'Italien Berrettini. Au-delà de ses finales perdues, il a marqué les esprits à Miami en Masters 1000 où le géant Américain John Isner l'a privé d’une finale de rêve face à Roger Federer. Une performance qui va accélérer sa motivation. 

Il est passé un peu à côté de sa saison sur terre battue mais à sa décharge, il a été éliminé par Coric, Nadal, Nishikori et... Alexander Zverev qui a donc remporté pour l'instant leur seul face-à-face à Monte-Carlo. Sur gazon, le jeune Canadien a au contraire montré de belles choses avec une finale à Stuttgart et une demie au Queens. Il a notamment dominé Kyrgios, Dimitrov et Tsitsipas avant de s'incliner face à Féliciano Lopez dans un match qu'il semblait maîtriser.

Récemment, la pression a été beaucoup plus dure à gérer pour Auger-Aliassime balayé trois fois au premier tour par Kecmanovic, Shapovalov et Joao Sousa. Beaucoup de fautes, des problèmes au service, un cruel manque de confiance et une crispation de tous les instants. Après un mois de coupure, on l'a senti mieux sur le début de cette tournée asiatique. De nouveau, son service fait des ravages (34 aces en 2 matches).

Ce match entre ces deux grands talents s’annonce donc serré même si Alexander Zverev est le favori des bookmakers par son classement, son expérience et sa volonté de se qualifier pour le Masters. L'Allemand semble avoir retrouvé une belle dose de sérénité. S’il est concentré, il doit assumer son statut de favori face à Auger-Aliassime. Mais attention, car celui-ci jouera assurément sans complexe et il a déjà prouvé qu'il pouvait bousculer les meilleurs joueurs du monde. Les deux joueurs servent très bien et contrent très bien. Celui qui fera le moins de fautes dans le jeu pourrait prendre un léger avantage sur ce match. Frapper fort c’est bien mais frapper juste, c'est mieux.

La stat à retenir :
Zverev a remporté 20 de ses 25 matches face aux joueurs plus jeunes que lui nés après avril 1997 (Tsitsipas, Auger, Kecmanovic, De Minaur, Coric, Popyrin, Tiafoe, Fritz, Shapovalov, Rublev)

Pour suivre Chris sur twitter
https://twitter.com/chrisboose