David Goffin est passé par un trou de souris ce mercredi matin pour son entrée en lice à Tokyo. Opposé pour la troisième fois en un mois à Carreno Busta, le Belge était mené 6-1/4-2 par l'Espagnol avant de debreaker puis de nouveau mené 5-1 dans le tie-break du 2ème set. Il s'est alors transformé en mutant totalement injouable pour combler son retard dans le jeu décisif et remporter le 3ème set 6-0.

De son côté, Denis Shapovalov a confirmé son retour par une belle victoire convaincante face au Serbe Kecmanovic. Le Canadien va mieux, beaucoup mieux même puisqu'il a remporté 9 de ses 12 derniers matches.

Les deux joueurs vont s'affronter pour la première fois sur le circuit. Notre consultant Florent Serra vous présente ce match avec son oeil de pro !

"Avec son jeu de contre, je vois plutôt David Goffin légèrement favori de cette rencontre. Le Belge est un joueur qui couvre le terrain de manière incroyable dans ses déplacements. J'aime bien le comparer à Nishikori dans sa vitesse de jeu de jambes. Comme le Japonais, même lorsqu'il est dominé dans les échanges, il est capable de trouver beaucoup d'angles et contre-attaquer très rapidement avec des balles courtes croisées, surtout côté revers. Il a le jeu pour faire jouer beaucoup de coups supplémentaires à Shapovalov. Goffin n'est pas le joueur qui va faire des fautes très tôt dans les échanges. Je vois évidemment Shapovalov mettre plus de coups gagnants mais aussi faire beaucoup de fautes comme cela peut lui arriver."

"De son côté, Shapovalov a l'avantage d'être gaucher, ce qui lui permet de s'ouvrir le court avec son service mais il va souvent tomber sur le revers de Goffin qui est son meilleur coup. Je pense que Goffin a le jeu pour l'agacer en amenant Shapovalov au filet pour ensuite lui envoyer des passings. Il peut pousser le Canadien à en mettre plus dans ses frappes. De part sa qualité de retourneur, le Belge va contraindre Shapovalov à forcer ses secondes balles et lui faire faire des doubles fautes. Il en a fait 7 contre Kecmanovic en 10 jeux. C'est beaucoup trop. Surtout face à Goffin."

"Néanmoins, on ne peut pas nier que Shapovalov sait aussi très bien retourner les services. Il va devoir du coup être très entreprenant sur les secondes balles de Goffin qui sont son point faible en ce moment avec seulement 44% de points remportés sur ses 4 derniers matches (3 fois Carreno et Federer). A partir du moment où Goffin se sent sous pression et un peu moins bien sur son service, dans le jeu il devient crispé et ses frappes sont moins précises."

"Shapovalov n'a pas encore joué contre Goffin mais j'espère pour lui qu'il va bien étudier le jeu du Belge parce qu'il devra éviter de lui donner trop d'angles et plutôt jouer plein centre avec de la longueur voire plein centre légèrement orienté côté coup droit dans une zone où Goffin peut faire quelques fautes. Après sur une surface un peu rapide comme celle de Tokyo, à l'image d'un Lucas Pouille, si Shapovalov met toutes ses frappes dans le court, forcément il devient injouable."

"Goffin aime bien jouer à Tokyo. Il a remporté le titre en 2017. C'est une surface qui lui convient bien puisque la balle ne gicle pas trop, arrive à hauteur de hanche, ce qui est idéal pour le Belge. De son côté, Shapovalov a aussi la possiblité en coup droit de faire tourner la balle quand il a un peu de temps et donc faire jouer Goffin au-dessus de l'épaule. Le Canadien va devoir varier comme il sait le faire parfois et surtout faire reculer le Belge en trouvant des trajectoires arrondies."

"Même si sous l'impulsion de Mikhael Youzhny, Shapovalov retrouve un peu des couleurs dans son jeu d'attaque en ce moment, je vois malgré tout Goffin légèrement devant sur ce match. Si le Belge veut augmenter ses chances de rejouer le Masters comme en 2017, cela passe par une victoire face à Shapovalov."

Le pronostic de Florent Serra :
Victoire de Goffin
Cote : 1,78
Bookmaker : Betclic