C'est le 4ème duel entre ces deux joueurs de la nouvelle génération et pour la 4ème fois, Denis Shapovalov est présenté comme le favori face à Frances Tiafoe. Ils ont 20 et 21 ans mais sont installés depuis plus d'un an dans le top 50 mondial. Si le palmarès est du côté de l'Américain (1 titre et une finale pour Tiafoe alors que Shapovalov n'a pas encore disputé de finale sur le circuit ATP), le bilan, la régularité et les résultats sont en faveur du Canadien qui compte 71 victoires en 133 matches (53%) pour seulement 54 victoires en 127 matches (42%) pour Tiafoe.

Surtout, l'état de forme du Canadien (9 victoires pour 5 défaites) contraste avec celui de Tiafoe (12 défaites pour 6 victoires dont 3 sur abandon). Tiafoe est aux abonnés absents depuis son quart de finale à Miami en mars. Cette mauvaise série fait suite déjà à une fin de saison 2018 catastrophique (4 victoires pour 13 défaites). Il n'a plus atteint le dernier carré d'un tournoi ATP depuis sa finale à Estoril en avril 2018. Sur ses 36 tournois disputés depuis, l'Américain a été éliminé 16 fois dès son premier match et 12 fois dès son 2ème match. Son maintien dans le top 50 ne tient qu'à sa performance à Melbourne en janvier (quart) et à Miami en mars (quart). Depuis un an, Tiafoe a disputé 43 matches (19 victoires). Il a été 19 fois favori seulement, ce qui veut dire que les bookmakers ont bien conscience de ses difficultés pour 11 défaites. Et sur ces 43 matches, il n'a affronté que 12 membres du top 20.

A l'inverse après un gros trou d'air, le Canadien revient bien depuis le Masters 1000 de Montréal. Il enchaîne les prestations de qualité, il est plus régulier, commet moins de fautes, il a une attitude plus positive sur les courts et cela se ressent dans ses résultats.

Les deux joueurs ont un style de jeu très agressif, très offensif avec beaucoup de prise de risque en coup droit. La différence se fait côté revers avec le Canadien qui a une technique et une variation qui rend la lecture de ses frappes très difficiles. Les deux joueurs peuvent commettre beaucoup de fautes directes dans un mauvais jour. Mais sur sa régularité et sa qualité de jeu, il est logique de voir le Canadien favori de ce match. Seul bémol, Shapovalov n'a pas battu de top player ces dernières semaines. Les rares qu'il a affrontés (Monfils, Goffin, Carreno, Thiem) l'ont tous battu.