Entrée en lice compliquée pour Isner opposé à De Minaur sur ce premier tour de Shanghai. L’Américain est en difficulté depuis quelques mois et sa fracture du pied en mars. Il n’arrive pas à enchaîné les bonnes performances, très loin de son meilleur niveau. Ses qualités restent les mêmes avec son service et son coup droit, mais en observant bien le contenu de ses matches, on peut s’apercevoir que ses adversaires arrivent de mieux en mieux à lire son service et à le contrer. Il est également un peu à la pêche physiquement alors que son style de jeu nécessite un engagement total puisque les déplacements sont difficiles pour un joueur de 2m08. Il est très souvent en retard sur ses montées au filet voire même parfois, il ne monte pas après sa première balle, ce qui prouve son manque de confiance, ses doutes et son manque de repère. Il perd beaucoup de points décisifs notamment dans les tie-breaks, ce qui lui coûte certaines victoires puisqu'il est incapable de breaker. D'ailleurs sur ce point, alors que sa moyenne tourne à seulement 10,5% de breaks en carrière, il est 8,6% sur les 52 dernières semaines, ce qui le place en 144ème position sur les 145 joueurs ayant joué au moins un match ATP depuis un an (juste devant Karlovic à 4,59%).

L’Australien quant à lui est en pleine confiance, il vient de s’imposer à Zhuhai en éliminant Murray, Coric, Baustista et Mannarino en finale. Des performances de haut niveau avec un contenu de ses matchs très intéressant. Sûrement fatigué par cette longue semaine, il s’est incliné au premier tour de Tokyo face à Harris. Mais sur dur, De Minaur est le 2ème meilleur joueur de la saison avec 24 victoires et 3 titres remportés. Seul petit bémol, ils ont tous été remportés dans la catégorie ATP 250. Néanmoins, bien que son bilan face au top 20 en carrière soit de 3 victoires pour 16 défaites, on peut noter qu'il en a battu deux à Zhuhai (Coric et Bautista) même si le Croate et l'Espagnol n'étaient pas du tout à leur meilleur niveau.

De Minaur réalise une saison 2019 remarquable et comme dirait Aimé Jacquet, il a musclé son jeu. Solide dans tous les compartiments, il est difficile à déborder, son service lui permet également de se sortir de situations délicates même s'il marque peu d'aces. Il est néanmoins souvent en difficulté face aux grands serveurs : 1 victoire (face à Paire à Shanghai l'an dernier) sur ses 10 derniers matches face aux joueurs de plus d'1m95. Un bilan très négatif qui pose question sur son statut de favori sur ce match malgré la méforme d'Isner. Un problème tactique si récurrent mérite au moins la prudence même si tous les feux sont au vert pour le jeune Australien.

Lors de leur unique confrontation l'été 2018 à Atlanta, Isner s'était imposé facilement (6-3/6-2). La dynamique de résultats s'est complètement inversée depuis et le classement est là pour le prouver. Isner était 9ème mondial et De Minaur 68ème. Désormais l'Australien est monté à la 24ème place mondiale, juste derrière le géant américain (17ème). Pour autant difficile de parier contre Isner avec son service qui peut à tout moment fixer un résultat à lui tout seul. Peut-être qu'un "over jeux" serait plus judicieux si on devait tenter un pronostic sur cette rencontre.