Alexander Bublik (54ème) et Felix Auger-Aliassime (19ème) s’affrontent pour la première fois de leur carrière sur ce 1er tour du tournoi de Shanghai ce mardi. Un duel qui s’annonce musclé où ça va cogner ! Nous sommes ici en présence de deux gros serveurs. C’est d’ores et déjà l’une des clés de cette rencontre.

Bublik est encore peu connu du grand public, mais ses récentes performances ne laissent pas indifférents. Encore classé au-delà de la 160ème place mondiale en début de saison, le Kazakh a fait un bond de plus de 100 places pour atteindre cette semaine son meilleur classement en carrière. Bublik s’est fait les dents en arpentant le circuit challenger avec de belles performances comme l'ont prouvé en février ses deux titres obtenus en indoor à Budapest puis à Pau. Il a disputé après son premier tournoi ATP de la saison à Miami où il s'incline au 2ème tour face à Nick Kyrgios (7-5/6-3) après avoir éliminé trois joueurs mieux classés que lui (Berankis, Evans et Sandgren). Il enchaîne ensuite par un nouveau titre en challenger à Monterrey et une demi-finale à Leon, toujours sur dur et toujours en challenger.

Comme chaque année, il a peu brillé ensuite sur terre-battue, une surface où il n'a pas encore trouvé la clé pour adapter son jeu. Mis à part un set pris à Dominic Thiem à Roland Garros et un succès sur Molleker, il va traverser le printemps comme un fantôme sur l'ocre (2 victoires en carrière le circuit ATP).

Peu performant également sur gazon malgré la qualité de son service, il a signé ses premiers succès sur herbe en 2019 avec une retentissante finale à Newport (la première de sa carrière sur le circuit principal) perdue face à John Isner. La suite de sa tournée américaine sur dur fut un désastre avec une seule victoire pour 5 défaite avant l'US Open où il perdra au 3ème tour face au surprenant Andujar après avoir écarté Giraldo et Fabbiano en 5 sets à chaque fois.

Dernièrement, Bublik a réalisé son meilleur tournoi en carrière avec une seconde finale, cette à Chengdu en sortant notamment Fritz et Dimitrov en 3 sets et en compilant respectivement 25 et 35 aces ! Il s’inclinera en finale contre Carreno Busta (6-7/6-4/7-6) malgré la bagatelle de 31 aces supplémentaires ! Il était pour information à deux petits points de son premier titre en carrière...

De son côté, Felix Auger-Aliassime termine sa saison 2019 difficilement après de très bonnes performances lors du premier semestre qui lui ont ouvert les portes du top 20 mondial. Inconnu en début d’année par le grand public, il a atteint trois finales cette saison, toutes perdues mais peu de joueurs ont réussi cette performance à seulement 18 ans. Il a surtout confirmé son potentiel au Masters 1000 de Miami en s'inclinant en demi-finale face à Isner (7-6/7-6) alors que le Canadien avait un break d'avance dans chacun des deux sets. Le géant américain qui l'a privé d'une finale finale de rêve face à son idole Roger Federer. Désormais connu, sa tournée sur terre battue a été plus difficile avec 4 éliminations consécutives avant le 3ème tour mais ses défaites sont l'ont été face à de solides adversaires (Coric, Nadal, Nishikori et Zverev). Sur gazon, le jeune Canadien a montré encore de belles choses en atteignant avec cette finale à Munich et une demi-finale au Queen’s après un magnifique parcours où il a éliminé successivement Dimitrov, Kyrgios et Tsitsipas !

Récemment, le retour sur dur a été plus compliqué à gérer avec trois éliminations au 1er tour à Cincinnati (vs Kecmanovic), l’US Open (balayé par Shapovalov 6-1/6-1/6-4) et Chengdu (vs Sousa). Sa lourde défaite en 2 sets secs (6-3/6-1) face à Alexander Zverev montre que le Canadien est vraiment dans le dur en ce moment.

La qualité de retour d'Auger et l’efficacité du service de Bublik sont deux facteurs qui feront tourner la partie dans un sens ou dans l’autre. Paradoxalement, si le Kazakh empile les aces, il empile aussi fréquemment les doubles fautes. Son service est à la fois sa force et sa faiblesse. Un élément dont pourrait profiter Auger s'il arrive à se remettre la tête à l'endroit. Auger va affronter un joueur très en confiance. Le Canadien est donné largement favori de ce match mais pourtant, rien n'est acquis par rapport à ce qu'il a montré depuis 3 mois. Et même s'il retrouve un bon niveau et une régularité au service qui le fuit dernièrement, il devra réussir à faire douter et déjouer le Kazakh qui ne cesse de progresser mentalement et tactiquement. Il ne s'appuie pas uniquement son service. C'est un match spectaculaire auquel nous pouvons assister !

Le vainqueur aura l'honneur d'affronter Stefanos Tsitsipas, récent finaliste à Pékin !

Pour suivre Chris sur twitter
https://twitter.com/chrisboose