Dominic Thiem réalise la plus belle saison de sa carrière, la plus accomplie, la plus régulière, la plus prolifique en terme de points et de titres.

L'Autrichien a déjà battu de 500 points son total acquis en 2017 et 2018. Et il reste encore 4 semaines de compétition dont le Masters de Londres.

Vainqueur de son premier Masters 1000 sur dur à Indian Wells, il a confirmé à Pékin qu'il savait aussi bien jouer sur dur que sur terre battue, sa surface de prédilection. Au final, il a déjà remporté 4 titres qui viennent s'ajouter à une nouvelle finale à Roland Garros, la seconde en deux ans.

"Je suis très heureux de jouer la plus belle saison de ma carrière. Mais je ne veux pas m'arrêter là. Je veux faire encore mieux. Mon dernier objectif à réaliser serait de remporter un Grand Chelem, je crois que c'est le but ultime pour chaque joueur. Je sais que je peux lutter avec les meilleurs joueurs et c'est agréable de les affronter dans les grands rendez-vous."

"Par exemple, Rafa, il joue chaque point comme si c'était le dernier et c'est pourquoi vous devez être capable de lutter 3 heures sans baisser d'intensité si vous voulez espérer le battre. Je l'ai fait à Barcelone. La prochaine étape, c'est de le battre à Roland Garros. En Autriche, presque tous les courts sont sur terre battue, c'est pourquoi c'est ma surface préférée."

"Mais pourtant mon plus gros titre je l'ai remporté sur dur à Indian Wells donc personne ne sait ce qu'il passera à l'avenir. Ce n'est pas facile de choisir entre un Grand Chelem et la place de numéro un mondial. Réussir les deux serait un accomplissement incroyable. De toute façon, l'un ne va pas sans l'autre puisque c'est difficile d'être numéro un mondial sans remporter un Grand Chelem..."