Qu'arrive-t-il à Taylor Fritz ? Alors que l'Américain semblait avoir franchi un cap cet été avec son premier titre en carrière (à Eastbourne) confirmé ensuite par deux finales à Los Cabos et Atlanta, le Californien a enchaîné 8 défaites sur ses 10 derniers matches. Pour ce premier tour à Stockholm, Fritz est opposé à Nishioka qui avait battu l'Américain il y a un an à Los Cabos à la suite d’un premier set très serré avant que l’Américain explose dans le 2ème set.

Grâce à deux bons parcours à Indian Wells et Cincinnati, le Japonais a pu atteindre en septembre le meilleur classement de sa carrière en bénéficiant des points de son titre acquis à Shenzhen en 2018. Les deux joueurs ne sont pas sur la même dynamique. Au premier tour, Nishioka a sorti un très gros match pour se défaire en 3 sets de Radu Albot. La physionomie du match sera toute autre ce mercredi face à Fritz, plus grand de 23 centimètres que le Japonais. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Nishioka, malgré ses qualités de retourneur, de mobilité et son côté accrocheur, il peine à battre et contrer les bons serveurs. De 25% de breaks en carrière, ses performances chutent à 12% face aux joueurs de +1m93... Ce qui explique son bilan de 15 défaites en 18 matches sur le circuit ATP face à ce type de joueurs.

Sur le papier, la suface indoor de Stockholm avantage Fritz mais attention, on a déjà vu Nishioka gêner les grands serveurs même sur les surfaces rapides : défaite 7-5/7-6 contre Kyrgios à Tokyo ou encore défaite en 3 sets 4-6/6-3/6-4 contre Isner à Memphis. Il avait également pris un set à Benoît Paire à Dubaï en 2018. Derrière sa première balle, Fritz aime bien enchaîner avec son coup droit et parfois monte au filet pour conclure. Par opposition, Nishioka comptera sur son agressivité et un plan de jeu bien plus défensif. Le Japonais va chercher à tout remettre dans le court et se montrer extrêmement patient avant de tenter un coup gagnant.

Sur le papier de part son classement, Fritz peut justifier sa cote de favori mais c'est une entrée en lice très compliquée pour l'Américain en manque de confiance. Pour être efficace et percutant, le jeu de Fritz demande une grosse concentration et une sereinté dans laquelle il ne se trouve pas en ce moment. Au service, l’Américain paraît moins performant, autant sur le plan du moral que du physique. Fritz a échoué à battre De Minaur, Schwartzman et Goffin ces derniers mois, trois joueurs au profil similaire à Nishioka même si le Japonais est moins régulier et inférieur dans sa qualité de service à ce joueurs-là. Depuis sa défaite face à Nishioka, l'Américain a remporté 9 de ses 12 derniers face aux gauchers sur dur malgré sa faiblesse en revers qui le rend très friable face aux gauchers. Nishioka a les armes pour gêner et faire douter Fritz si celui-ci ne s'est pas remis la tête à l'endroit. Match indécis donc...